Le SCTC et le Mar­combes at­tendent leurs jeunes in­vi­tés

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS AUVERGNE - Jean-Phi­lippe Béal

C’est à par­tir de ce ma­tin, 9 heures, que les courts du stade Phi­lippe-Mar­combes, ave­nue de la libération, à Cler­mont, ac­cueillent les qua­li­fi­ca­tions de l’édi­tion 2016 du tour­noi ju­nior du Stade Cler­mon­tois.

Une ma­ni­fes­ta­tion in­con­tour­nable du ca­len­drier in­ter­na­tio­nal puisque c’est la 20e fois que le SCTC offre ain­si une se­maine à des jeunes ta­lents ve­nus d’une di­zaine de pays dif­fé­rents, pour ex­pri­mer leurs pro­met­teurs ta­lents.

Qua­li­fi­ca­tions jus­qu’à de­main, ta­bleau fi­nal jus­qu’au 28 août

Avec, comme l’an­née der­nière, un très lé­ger dé­ca­lage de date par rap­port aux édi­tions pré­cé­dentes ( une jour­née en fait, la com­pé­ti­tion, qua­li­fi­ca­tions com­prises, s’éten­dant dé­sor­mais du di­manche au di­manche et non du sa­me­di au sa­me­di) afin d’at­té­nuer la concur­rence di­recte avec les cham­pion­nats de France in­di­vi­duels 1718 ans qui dé­bu­te­ront dès de­main, et pour une se­maine éga­le­ment, au Mans.

Pour le reste, pas de chan­ge­ment. Tou­jours quatre terres bat­tues ex­té­rieures dé­diées à des échanges, de nou­veau su­per­vi­sés cette an­née par le juge­ar­bitre Yan­nick Me­loux et tou­jours deux jours de qua­li­fi­ca­tions avant d’en­trer dans le ta­bleau fi­nal.

Un ta­bleau fi­nal ou­vert à 32 filles et 32 gar­çons, à par­tir de mar­di, jus­qu’à di­manche, avec la fi­nale filles à 14 heures et celle des gar­çons à 16 heures.

Des ta­bleaux a prio­ri plu­tôt denses et dé­mar­rant, sauf dé­sis­te­ments de der­nière mi­nute, dans les mêmes eaux que l’an pas­sé, soit aux en­vi­rons de la 300e place chez les gar­çons et de la 230e chez les filles. Et ta­bleau où fi­gure une Au­ver­gnate, en la per­sonne de la Cey­ra­toise Alice Tu­bel­lo qui vient de dis­pu­ter les cham­pion­nats de France in­di­vi­duels 1516 ans.

Des ta­bleaux que les ap­pe­lés en qua­li­ca­tion d’au­jourd’hui ten­te­ront de re­joindre, 4 tickets d’en­trée leur étant ré­ser­vés. Là en­core, on peut si­gna­ler la pré­sence d’une Au­ver­gnate, en l’oc­cur­rence, celle de l’Asé­miste Emma Bardet.

PHO­TO DO­MI­NIQUE PARAT

BARDET. En lice en qua­li­fi­ca­tions.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.