Roya­to­nic en « per­pé­tuelle évo­lu­tion »

Après la di­ver­si­fi­ca­tion des ser­vices et un pôle ter­restre, le centre ré­serve d’autres sur­prises

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - PUY-DE-DÔME BIEN-ÊTRE - Or­lane Mas­tel­lone-Ruel­lan

Im­plan­té de­puis 2007, Roya­to­nic n’a ces­sé d’étendre ses es­paces et ac­ti­vi­tés. Une dy­na­mique de pro­jets qui en fait un ac­teur ma­jeur du tou­risme au­ver­gnat.

Le « Bien­être », le « mieux­être » forgent l’iden­ti­té du com­plexe Roya­to­nic Spa et Bains, à Royat, grâce à une eau na­tu­rel­le­ment chaude, à 29 °C, di­rec­te­ment is­sue de l’éner­gie vol­ca­nique. Ni mé­di­caux, ni thé­ra­peu­tiques, les ser­vices de Roya­to­nic sont un sa­vant mé­lange de sport, de loi­sirs et de dé­tente.

Et ça marche ! Roya­to­nic, c’est 185.000 en­trées an­nuelles, et 11.000 soins.

En plus des bas­sins et d’un élar­gis­se­ment per­ma­nent de la gamme de soins, un pôle « trai­ning » a vu le jour cette an­née, avec un nou­veau lieu dé­dié, le « stu­dio », place Al­lard, où le sport se pra­tique à la carte. Cé­line Prud­homme, spa ma­na­ger, ex­plique « Roya­to­nic est en per­pé­tuelle évo­lu­tion. Il nous man­quait un pôle avec des ac­ti­vi­tés à SUC­CÈS sec. Le stu­dio pro­pose des re­mises en forme per­son­na­li­sées. On pro­pose aus­si de l’out­door trai­ning dans le parc, où la na­ture de­vient un ac­ces­soire à la pra­tique spor­tive. » Le pu­blic, ma­jo­ri­tai­re­ment qua­dra­gé­naire ou quin­qua­gé­naire, a éga­le­ment pu pro­fi­ter de la créa­tion de nou­veaux soins, plus cen­trés sur les ri­chesses na­tu­relles au­ver­gnates. Et pour la suite…

En 2017, sont pré­vus la créa­tion de deux ca­bines de spa sup­plé­men­taires et un agran­dis­se­ment des ves­tiaires clients. À long terme, de grands pro­jets, dont les tra­vaux pour­raient com­men­cer en 2019, pré­voient la créa­tion d’un vil­lage nor­dique, et d’un bas­sin, dé­dié aux ac­ti­vi­tés. « En haute sai­son, nous sommes obli­gés de re­fu­ser des en­trées, car la ca­pa­ci­té maxi­mum ins­tan­ ta­née des bains est de 300 per­sonnes. La créa­tion d’un bas­sin ré­sou­drait ce pro­blème. Pour au­tant, nous sou­hai­tons res­ter sur du qua­li­ta­tif. On trans­po­se­ra alors les ac­ti­vi­tés aqua­tiques (aqua­gym, aqua­bike…) dans ce nou­veau bas­sin, pour gar­der la zé­ni­tude des bains. » Quant au vil­lage nor­dique, ce se­ront trois sau­nas à tem­pé­ra­tures dif­fé­rentes. L’en­semble em­pié­te­ra un peu sur le parc, au ni­veau du so­la­rium, mais « nous conser­ve­rons le cèdre. Car le bien­être passe avant tout. »

Un sa­vant mé­lange de sport, de loi­sirs et de dé­tente

Roya­to­nic en­re­gis­trait 145.000 en­trées en 2007. Au­jourd’hui, il af­fiche 185.000 en­trées, soit 27 % d’aug­men­ta­tion. PHO­TO MANON SABY

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.