Bi­ben­dum ou la France en 47 cartes

Re­tour sur les ini­tia­tives Mi­che­lin en fa­veur de la route et de l’au­to­mo­bile

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - CLERMONT VIVRE SA VILLE - Pierre Ga­briel Gon­za­lez pgg@orange.fr

Nou­velle étape de sa stra­té­gie d’amé­lio­ra­tion de l’in­for­ma­tion rou­tière amor­cée dix ans plus tôt, à par­tir de 1910 Mi­che­lin pu­blie ses cartes au 1/200.000e.

Di­plô­mé de l’École Cen­trale, An­dré Mi­che­lin entre au mi­nis­tère de l’In­té­rieur à 25 ans comme sous­chef du Ser­vice de la carte de France. Cette ex­pé­rience, qui dure cinq ans, se­ra dé­ter­mi­nante… Après le Guide rouge en 1900 et le bureau de Tou­risme, an­cêtre de via­mi­che­lin.com, lan­cé en 1908, les frères Mi­che­lin ont l’idée d’éta­blir une carte cou­vrant la France en­tière.

À cette époque il n’existe en­core que celle au 1.000.000e in­sé­rée dans le guide. Très com­mode pour tra­cer un iti­né­raire et suivre les grandes routes, elle est de peu d’uti­li­té pour ceux qui s’écartent sur les che­mins se­con­daires.

Le di­manche ma­tin, An­dré Mi­che­lin a pris l’ha­bi­tude de par­cou­rir tran­quille­ment à che­val, les al­lées du bois de Bou­logne. Il y ren­contre l’édi­teur Charles De­la­grave (1842­1934), spé­cia­liste des ou­vrages tech­niques. Ce­lui­ci rêve d’édi­ter une carte de France au 1/200.000e mais il re­cule de­vant l’ef­fort de do­cu­men­ta­tion que ce­la re­pré­sente; Il pro­pose à An­dré Mi­che­lin d’en­tre­prendre en­semble l’aven­ture. Une fois l’ac­cord pas­sé, la pré­sen­ta­tion même de la carte fait l’ob­jet de nom­breuses dis­cus­sions.

Les deux hommes n’ont pas du tout la même concep­tion de ce que doit être une carte rou­tière. Tan­dis que De­la­grave de­mande « une carte très simple, peu char­gée, des­si­née avec un bout d’al­lu­mette », An­dré Mi­ che­lin rêve d’un do­cu­ment com­por­tant toutes les in­di­ca­tions qu’at­tend un au­to­mo­bi­liste cu­rieux et for­tu­né : tra­cé, état et ac­ci­dents des routes, grandes et pe­tites voies, lieux pit­to­resques, cu­rio­si­tés, etc.

Réa­li­ser un tra­vail de re­le­vé to­po­gra­phique à l’échelle du pays tient de la ga­geure, aus­si les édi­teurs font­ils ap­pel en un pre­ mier temps aux can­ton­niers (on di­sait agent­voyer). Ils ré­pondent avec en­thou­siasme ! Reste à trai­ter les don­nées et à des­si­ner à la main les cartes avant de les gra­ver pour les im­pri­mer.

Un es­sai est réa­li­sé avec un frag­ment de feuille cou­vrant les en­vi­rons de Cler­mont et gé­né­reu­se­ment dis­tri­bué aux quelques di­zaines d’au­to­mo­bi­listes de la ré­gion. Les avis et cri­tiques re­çus, les der­nières mo­di­fi­ca­tions ap­por­tées, le pro­jet est va­li­dé. C’est à De­la­grave qu’in­combe l’exé­cu­tion. Mais la len­teur de cette mai­son est telle que Mi­che­lin re­prend ra­pi­de­ment en main toutes les phases de la fa­bri­ca­tion. Le ta­bleau d’as­sem­blage com­prend alors 47 feuilles. La pre­mière, celle de la Côte­d’Azur, pa­raît en jan­vier 1910. La der­nière sor­ti­ra en 1913. Le prix de vente de chaque carte est de un franc (en­vi­ron cinq de nos eu­ros). An­dré Mi­che­lin étu­die lon­gue­ment la forme sous la­quelle se­ra ven­due cette carte : le pliage en « ac­cor­déon », ul­tra­pra­tique, tou­jours en usage au­jourd’hui, est adop­té et bre­ve­té aus­si­tôt.

L’échelle choi­sie, le 1/200.000e se rap­porte à la dis­tance que peut par­cou­rir en une jour­née une voi­ture de l’époque, soit en­vi­ron 150 km. C’est aus­si l’échelle à la­quelle les routes du ré­seau se­con­daire ap­pa­raissent clai­re­ment. Après les pre­mières sor­ties, les mé­thodes de vente de De­la­grave se ré­vèlent bien­tôt aus­si molles que ses mé­thodes de fa­bri­ca­tion.

Le di­vorce est vite consom­mé, les Mi­che­lin font un chèque de 200.000 frs et conservent le fonds do­cu­men­taire. Une nou­velle aven­ture com­mence…

Les can­ton­niers ap­portent leur connais­sance du ter­rain Mi­che­lin conserve le fonds do­cu­men­taire

DR

ASTUCE. Sur les pre­mières cartes Mi­che­lin (avant 1914), la France ap­pa­raît net­te­ment am­pu­tée de l’Al­sace-Mo­selle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.