La­ville­nie tient son Dia­mant !

Vic­toire à 5,93 m, hier au Stade de France

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS L'ACTU NATIONALE - À Saint-De­nis, Jean-Phi­lippe Béal

Il la voulait vrai­ment cette vic­toire ! Pour plein de rai­sons. La plus évi­dente tient en un chiffre : 7. Comme le nombre de Ligues de Dia­mant rem­por­tées, grâce à son suc­cès d’hier, à Pa­ris, par Re­naud La­ville­nie. Avec la ma­nière (5,93 m).

Ces deux­là ne se quittent plus. À la lutte pour la vic­toire jeu­di à Lau­sanne, Ken­dricks et La­ville­nie se sont en­core re­trou­vés en duel, hier, à Pa­ris. Mais cette fois, à 5,87 m, ce fut au tour du Fran­çais de l’em­por­ter. Et qu’est­ce qu’elle compte cette vic­toire dio­ny­sienne face à l’Amé­ri­cain ! Qui, après avoir me­né sa claque, tom­ba, avec res­pect, dans les bras du Clermontois quand Re­naud La­ville­nie pas­sa éga­le­ment du pre­mier coup 5,93 m.

Der­nier à en­trer en lice

Le vice­cham­pion olym­pique avait en ef­fet l’oc­ca­sion de faire d’une pierre plu­sieurs coups, hier soir.

En l’em­por­tant, il re­pre­nait d’abord son trône au SDF qu’il avait dû (5e) cé­der l’an pas­sé au Grec Fi­lip­pi­dis. Il stop­pait net, aus­si, une passe in­ha­bi­tuelle pour lui de deux dé­faites (Rio puis Lau­sanne).

En­fin, et sur­tout, une vic­toire dans la chaude soi­rée de fin août, lui of­frait ma­thé­ma­ti­que­ment, un 7e Dia­mant consé­cu­tif. Pré­cieux.

Et brillant ? S’il est ar­ri­vé en deux­che­vaux dans l’arène dyo­ni­sienne pour un tour d’hon­neur de pré­ sen­ta­tion où il ne se ra­ta pas pour, cette fois, fi­nir de mettre dans sa poche le pu­blic, le re­mer­ciant pour l’ac­cueil « énorme », le lea­der de la com­pé­ti­tion su trou­ver as­sez d’es­sence pour re­lan­cer son mo­teur, plu­tôt se­coué en cette fin de sai­son, pour al­ler chi­per dans les mains de l’Amé­ri­cain le­dit Dia­mant, à l’ap­proche des 5,90 m.

Deuxième du clas­se­ment fi­nal mais en tête pour sau­ter à Rio, c’est cette fois en der­nière po­si­tion que La­ville­nie ef­fec­tua ses sauts.

De quoi voir ve­nir les ad­ver­saires. Sur­tout qu’à l’ex­cep­tion du Tchèque Kud­li­cka qui at­ten­dit 5,51 m, tout le monde s’at­ta­qua et réus­sit la barre d’en­trée à 5,36 m, le Ca­na­dien Bar­ber, le n° 2 et l’Amé­ri­cain Ken­dricks, le n° 3 du clas­se­ment, com­pris, et… avec tous deux be­soin de 2 es­sais !

Le Clermontois, comme souvent, fut le der­nier à en­trer en lice. Mais plus ques­tion de 5,70 m voire 5,75 m pour com­men­cer. Il le fit à peu près comme à Lau­sanne, à 5,61 m. Là, où il en man­quait dé­jà quatre, dont l’Or­léa­nais du Pôle perche de Cler­mont, Stan­ley Jo­seph.

5,61 m ? Du pre­mier coup pour le Clermontois, alors que Ken­dricks et Bar­ber, s’y re­pre­naient, en­core, à deux fois.

Au contraire de l’im­pec­cable duo Wo­j­cie­chows­kiKud­li­cka. Cette barre cau­sa en fait une seule nou­velle perte, mais de marque, celle de Fi­lip­pi­dis, vain­queur 2015.

5,71 m et ils n’étaient plus que deux à « zé­ro faute », un Kud­li­cka ré­gé­né­ré et… La­ville­nie, alors que Bar­ber stop­pait là. Mais pas Ken­dricks qui, mieux, à 5,81 m, en pas­sant au 1er es­sai, met­tait un gros coup de pres­sion aux 3 autres sur­vi­vants. Qui tous ex­plo­sèrent sauf… son dau­phin de Lau­sanne, La­ville­nie re­pous­sant le duel à 5,87 m à son 3e es­sai !

Une barre sur la­quelle, dès son 2e es­sai réus­si, La­ville­nie in­ver­sait la pres­sion. Que cette fois, Ken­dricks ne put re­pous­ser, La­ville­nie, re­de­ve­nu roi, prit son plai­sir jus­qu’à 5,93 m, avant de ra­té de fort peu les 6,00 m à son 2e es­sai. Belle soi­rée ! C’était aus­si l’avis du grand vain­queur du soir, qui, pour le coup, s’of­frit et of­frit une très longue séance de sel­fies et de si­gna­tures d’au­to­graphes avant de li­vrer, la voix cas­sée, ses pre­miers mots : « Si je dois ré­su­mer ? In­tense ! Très ! Sur­tout quand je pense à l’état dans le­quel j’étais juste avant le concours, quand je pen­sais par­tir dans une belle ga­lère : il y avait de la fa­tigue, je n’avais plus de voix de­puis ven­dre­di soir… Et puis, avec un sou­tien énorme du pu­blic, je­pas­sece3e es­saià 5,81 m et je vais jus­qu’à pou­voir ten­ter les 6,00 m… C’est fou ! »

LA­VILLE­NIE. De nou­veau très haut, hier, avec un beau 5,93 m.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.