Ar­rê­té après deux ans et de­mi de ca­vale

Le fu­gi­tif s’était dé­bar­ras­sé de son bra­ce­let élec­tro­nique

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION FAITS DIVERS - Émi­lie Zaugg

De­puis fé­vrier 2014, date à la­quelle le jeune homme de 19 ans a cou­pé son bra­ce­let élec­tro­nique, il était consi­dé­ré comme éva­dé.

Sa ca­vale a pris fin ven­dre­di. Le jeune homme a été in­ter­pel­lé à son do­mi­cile, à Puy­Guillaume.

Pour lui mettre la main des­sus, les en­quê­teurs ont fouillé sur Le Bon Coin, site In­ter­net de pe­tites an­nonces gra­tuites.

Le fu­gi­tif ven­dait et ache­tait beau­coup grâce à cette pla­te­forme. Son or­di­na­teur a été dé­tec­té puis lo­ca­li­sé.

Pla­cé en garde à vue, il a été pré­sen­té au par­quet de Cler­mont­Fer­rand, hier. Le jeune homme se­ra pré­sen­té au tri­bu­nal cor­rec­tion­nel, dès lun­di, en com­pa­ru­tion im­mé­diate.

Le fuyard, qui avait bé­né­fi­cié d’un amé­na­ge­ment de peine suite à une condam­na­tion pour es­croque­ rie, va de­voir ex­pli­quer pour­quoi il a dé­li­bé­ré­ment cou­pé son bra­ce­let pour s’éva­nouir dans la na­ture.

L’état de ré­ci­dive pour­rait être re­le­vé car le Puy­dô­mois avait dé­jà pris la poudre d’es­cam­pette, en 2013. Alors qu’il avait ob­te­nu un pla­ce­ment à l’ex­té­rieur suite à une pré­cé­dente condam­na­tion, il s’était dé­jà en­fui. Et avait été re­pris peu de temps après.

FUITE. Le fuyard a bri­sé son bra­ce­let élec­tro­nique. PHO­TO D’ILLUS­TRA­TION

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.