« L’In­sou­ciance » per­due

Dans L’In­sou­ciance, Ka­rine Tuil a pour am­bi­tion de prendre le pouls du monde d’au­jourd’hui. Mis­sion ac­com­plie, à quelques ré­serves près.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAGDIMANCHE - Ré­mi Bon­net re­mi.bon­net@en­tre­france.com

Quel écri­vain n’a ja­mais rê­vé d’em­bras­ser toute une époque avec un seul ro­man ?

Ka­rine Tuil tente ce pa­ri fou dans son nou­vel ou­vrage, L’In­sou­ciance .Un pa­vé qui se veut un li­vre­somme où tout est pas­sé en re­vue : ter­ro­risme, ra­cisme, jeux de pou­voir… par le biais de per­son­nages­ar­ché­types, cen­sés re­pré­sen­ter un type so­cio­lo­gique et po­li­tique.

Il y a donc Ma­rion, la jour­na­liste un brin per­tur­bée, Fran­çois, le flam­boyant chef d’en­tre­prise à qui tout réus­sit, Ro­main, un lieu­te­nant de re­tour d’Af­gha­nis­tan, Os­man, de­ve­nu en quelques mois un in­time du Pré­sident de la Ré­pu­blique…

Mais très vite, toutes les cartes sont re­bat­tues. Le mal­heur frappe tous les pro­ta­go­nistes qui doivent s’adap­ter à toute vi­tesse à la nou­velle donne sous peine de som­brer.

L’écri­ture, in­ci­sive, prend à la gorge dès les pre­mières lignes et ne lâche pas le lec­teur tout au long de ces 528 pages qui passent en un éclair. Car l’au­teur a clai­re­ment choi­si l’ef­fi­ca­ci­té pour nous ra­con­ter son his­toire, quitte à se­couer ses lec­teurs, la chro­no­lo­gie, et la vrai­sem­blance.

L’In­sou­ciance, un titre hau­te­ment iro­nique, se lit en ef­fet comme le scé­na­rio d’une sé­rie té­lé à la Ho­me­land.

Les cha­pitres, très courts, s’en­chaînent sans temps mort, mul­ti­pliant les in­trigues, les points de vue et les pé­ri­pé­ties éche­ve­lées.

Et comme on le pressent très vite, les des­tins des per­son­nages, iso­lés au dé­part, fi­nissent par se re­joindre. Et même si c’est ti­ré par les che­veux, on fi­nit par y croire, grâce au ta­lent de la ro­man­cière qui s’em­pare de son his­toire avec pas­sion et l’en­vie évi­dente de mettre le doigt sur les su­jets les plus brû­lants du mo­ment.

Les cha­pitres, très courts, s’en­chaînent sans temps mort

TER­REUR. L’Af­gha­nis­tan et ses sou­bre­sauts est le point de dé­part du nou­veau ro­man de Ka­rine Tuil, L’In­sou­ciance. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.