Ra­len­tis­se­ment sur le mar­ché au­to­mo­bile fran­çais

Alors que s’ouvre le Mon­dial, à Pa­ris, les chiffres de sep­tembre sont bien mé­diocres

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

Le rythme de crois­sance du mar­ché au­to­mo­bile fran­çais s’est ra­len­ti en sep­tembre, à 2,5 %, mais la ten­dance sur neuf mois reste su­pé­rieure aux pré­vi­sions, a an­non­cé, hier, le Co­mi­té des construc­teurs fran­çais d’au­to­mo­biles (CCFA).

La pro­gres­sion des im­ma­tri­cu­la­tions de voi­tures par­ti­cu­lières neuves de­puis le dé­but de l’an­née s’éta­blit à 5,7 %, se­lon des chiffres dif­fu­sés à l’ou­ver­ture du Mon­dial de l’au­to­mo­bile de Pa­ris au grand pu­blic. Le Co­mi­té des construc­teurs fran­çais d’au­to­mo­biles table sur une pro­gres­sion de 5 % des im­ma­tri­cu­la­tions pour 2016, ce qui per­met­trait de re­trou­ver plus de 2 mil­lions d’uni­tés an­nuelles contre 1,91 mil­lion en 2015 et 1,79 mil­lion en 2014 et 2013.

Dans un mar­ché qui a ab­sor­bé 168.827 uni­tés le mois der­nier, les deux en­tre­prises au­to­mo­biles fran­çaises ont connu des des­tins très contras­tés. Le groupe Re­nault a vu ses im­ma­tri­cu­la­tions pro­gres­ser de 8,2 %, sur­tout grâce à la grande forme de sa marque Da­cia (+ 13,5 %) même si les voi­tures ar­bo­rant le lo­sange ont sé­duit 7,1 % d’ache­teurs en plus que lors du même mois de 2015. Il dé­passe ain­si en vo­lumes le groupe concur­rent PSA, dont les im­ma­tri­cu­la­tions se sont re­pliées de 6,8 %, gre­vées par les contre­per­for­mances de Ci­troën (­13,5 %) et DS (­12,2 %). La marque Peu­geot se com­porte un peu mieux (­2,4 %).

Volks­wa­gen semble se res­sai­sir

Sur les neuf pre­miers mois de l’an­née, qui ont vu 1,5 mil­lion d’au­to­mo­biles neuves mises sur les routes de France, PSA garde la tête en quan­ti­tés ven­dues de­vant Re­nault, mais ce der­nier s’offre une crois­sance de ses im­ma­tri­cu­la­tions de 9,6 %, tan­dis que son concur­rent se contente de + 1,4 %. Der­rière eux, après un dé­but d’an­née mar­qué par les consé­quences de la triche aux mo­teurs die­sel, le groupe VW semble se res­sai­sir en sep­tembre, avec une crois­sance de 8,1 %, tirée par les + 9,5 % de la marque Volk­ swa­gen et les + 14,1 % d’Au­di. Sur l’an­née, la pro­gres­sion du groupe est plus mo­deste (+ 1,1 %).

À la qua­trième place sur le mois, on re­trouve BMW (dont Mi­ni), qui bé­né­fi­cie de l’élar­gis­se­ment de sa gamme, même si ses im­ma­tri­cu­la­tions res­tent qua­si stables (+ 0,9 %). Dans la suite du clas­se­ment de sep­tembre, les évo­lu­tions sont bien plus bru­tales : cin­quième, Fiat Ch­rys­ler (FCA) gagne 8,4 %, sui­vi par Toyo­ta (+ 9,1 %), Nis­san (­6,6 %), Daim­ler (Mer­cedes et Smart, + 6,9 %) et Ford, qui dé­croche de 9,9 %. Toutes ces marques se tiennent dans un mou­choir de poche, entre 3,7 % et 4 % du mar­ché.

Cô­té mo­to­ri­sa­tions, la part du die­sel dans les ventes reste stable à 52,5 % de­puis dé­but 2016, soit une baisse de 11 points en deux ans sur fond de res­ser­re­ment des normes et de la fis­ca­li­té sur le car­bu­rant pré­fé­ré des Fran­çais. La part de l’élec­trique reste stable à 1,07 % de­puis jan­vier.

DA­CIA. Au top avec une hausse de 13,5 % des ventes en sep­tembre. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.