Ho­gen­kamp a de nou­veau trou­vé la clef

La Néer­lan­daise af­fron­te­ra l’Ita­lienne Pao­li­ni, en fi­nale, cet après­mi­di, à 15 heures

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS AUVERGNE - Jean-Phi­lippe Béal

Troi­sième vic­toire de suite pour la Néer­lan­daise Ho­gen­kamp de­vant Do­din, hier, au 10e Engie Open Cler­mont-Au­vergne. Et 2e fi­nale en 3 ans, où elle af­fron­te­ra, cet après-mi­di, l’Ita­lienne Pao­li­ni.

Ri­chel Ho­gen­kamp est tou­jours là. La plus at­ten­due des de­mi­fi­nales du 10e Engie Open Cler­mont­Au­vergne, celle qui l’op­po­sait, hier à Au­bière, à l’es­poir fran­çais Océane Do­din, 93e mon­diale et tête de sé­rie nu­mé­ro un, a en ef­fet tour­né à son net avan­tage (6­1, 6­4). Comme leurs deux pré­cé­dents af­fron­te­ments en 2016, à Pue­bla, au Mexique et Kok­si­jde, en Bel­gique, mais à chaque fois en trois manches.

Aus­si, en en­trant sur le Cen­tral à 15 heures, pour sa deuxième fi­nale ici, peut­être la Néer­lan­daise au­ra­t­elle une pe­tite pen­sée pour la Mont­fer­ran­daise Ma­thilde Cor qui, en lui cé­dant la « wild­card » qui lui re­ve­nait ini­tia­le­ment, lui au­ra per­mis de re­vivre la grande aven­ture de 2014. Ca­deau aus­si, hier, le gain du toss. Mais ca­deau em­poi­son­né pour Ho­gen­kamp qui, ayant choi­si de re­lan­cer, su­bit de la grande Oceane deux ser­vices ga­gnants et deux aces, pour cé­der le pre­mier jeu en… 1’30” ! Le ser­vice, une arme à la­quelle Ho­gen­kamp s’ac­ cro­cha aus­si­tôt, certes avec moins de fra­cas mais sou­vent beau­coup d’ef­fets, pour res­ter dans le match. Et même s’y ins­tal­ler pour dé­jà brea­ker juste après, une Do­din mise en dif­fi­cul­té dans les échanges. Dif­fi­cul­tés dues à l’ex­cel­lente ré­par­tie of­ferte par la Ba­tave mais aus­si à une col­lec­tion de fautes dites « non pro­vo­quées ». La Fran­çaise y lais­sa trois fois son en­ga­ge­ment. Et donc le set (6­1).

Après 7 jeux et 9 points per­dus de rang, Do­din à 1­0 Ho­gen­kamp, avec les tra­vées bien rem­plies der­rière elle, sem­bla en­fin se trou­ver, son ra­tio « gros­sières fautes di­rectes ­ coups fu­mants » com­men­çant à s’in­ver­ser. L’em­bel­lie, face à une Ho­gen­kamp dé­sor­mais à la peine en pre­mière balle de ser­vice, se pour­sui­vit jus­qu’à 3­1. Mais sa planche de sa­lut res­tait étroite. De la marge de deux aces, en fait, qui la sau­vèrent sur 2 balles de de­break néer­lan­dais. Mais pas sur la troi­sième.

Le tour­nant sur­vint à 4­4. À par­tir de 40­0, le 9e jeu en­tra dans une di­men­sion un peu ir­réelle. Do­din, bien plus pré­sente y pui­sa 3 balles de break mais Ho­gen­kamp, à l’éner­gie, em­po­cha la mise. Et comme tout va sou­vent vite en ten­nis, der­rière, la Hol­lan­daise pous­sa vite la jeune Fran­çaise à la faute et vers la sor­tie, après 1 h 10 de match.

Elle re­trou­ve­ra en fi­nale l’Ita­lienne Pao­li­ni dont on a eu l’im­pres­sion, sur son en­tame, hier, face à Mar­cin­ke­vi­ca qu’elle se res­sen­tait des 3 h 22 d’ef­forts consen­tis à éli­mi­ner, ven­dre­di, la Bré­si­lienne Had­dad Maia. Pour au­tant, son dé­bours de deux jeux fut vite ef­fa­cé par un… 6­0.

Une Pao­li­ni très clair­voyante

Six jeux où sa clair­voyance, sa puis­sance, eut vite fait de sa­per la ré­sis­tance de la Let­tone, dé­bor­dée sur les frappes ex­cen­trées comme près du corps. Et force res­ta fi­na­le­ment à Pao­li­ni jus­qu’au bout de la manche (6­2). Avec d’au­tant plus de fa­ci­li­té que Mar­cin­ke­vi­ca dut faire ap­pel au ki­né pour son ge­nou gauche dou­lou­reux.

Concé­dant un 7e jeu de rang à l’Ita­lienne, Mar­cin­ke­vi­ca sem­blait par­tie pour un cal­vaire. Mais Pao­li­ni, de fa­çon as­sez in­ex­pli­cable, com­men­ça à « don­ner ». Un break. Que la Let­tone ne sut pas confir­mer. Sa chance était pas­sée. Pao­lo­ni, de nou­veau li­bé­rée, re­prit com­plè­te­ment pos­ses­sion du court (6­2) en 1 h 10 tout juste éga­le­ment. RÉ­SUL­TATS De­mi-fi­nales. Ho­gen­kamp (NED, n°3) bat Do­din (n°1), 6­1, 6­4; Pao­li­ni (ITA) bat Mar­cin­ke­vi­ca (LAT), 6­2, 6­2. PRO­GRAMME Ani­ma­tions. A par­tir de 14 heures, cli­nic avec les meilleures joueuses ré­gio­nales. Fi­nale. A par­tir de 15 heures, Ho­gen­kamp (NED) ­ Pao­li­ni (ITA). RÉ­AC­TIONS Ho­gen­kamp (vain­queur de Do­din). « Son pre­mier jeu fut juste in­croyable ! Mais je sa­vais qu’elle pou­vait jouer fort. Je pense avoir vrai­ment bien joué au pre­mier set. Au deuxième, j’ai moins bien ser­vi en pre­mière balle. Mais je sa­vais qu’en mul­ti­pliant les slices dans le jeu, j’al­lais la gê­ner. Tout s’est joué à 4­4 quand j’ar­rive à gar­der mon ser­vice. » Pao­li­ni (vain­queur de Mar­cin­ke­vi­ca). « Je pense que j’avais bien ré­cu­pé­ré de mon match de ven­dre­di. Au dé­but, c’est sur­tout elle qui a très bien joué. Moi j’ai fait en sorte de res­ter so­lide, tout le temps. En tout cas, je suis très heu­reuse de n’avoir pas­sé qu’une heure sur le court. »

DO­DIN. Un dé­part ful­gu­rant mais beau­coup de dif­fi­cul­tés der­rière et une dé­faite face à Ho­gen­kamp. PHO­TO FRED MARQUET

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.