Le Racing 92 as­sure l’es­sen­tiel

Suc­cès sur le Stade Fran­çais dans un contexte dif­fi­cile

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS -

Le Racing 92 a-t-il été ébran­lé par les ré­vé­la­tions sur la prise de cor­ti­coïdes par trois de ses joueurs avant la der­nière fi­nale ? Il a en tout cas li­vré, hier, une co­pie brouillonne pour fi­na­le­ment se dé­faire (29-22) du Stade Fran­çais .

L’es­sen­tiel est as­su­ré pour le champion de France, qui se re­place à por­tée des six pre­mières places des­quelles il s’était un peu éloi­gné après ses deux dé­faites en dé­pla­ce­ment à Castres puis à Brive. Mais ses joueurs n’étaient vi­si­ble­ment pas dans leur as­siette de­vant leur pu­blic de Co­lombes pour ce der­by entre les deux der­niers cham­pions de France.

Faut­il y voir un lien avec les ré­vé­la­tions de L’Equipe de ven­dre­di, se­lon qui des traces de cor­ti­coïdes, pro­duits in­ter­dits en com­pé­ti­tion sans au­to­ri­sa­tion mé­di­cale, avaient été re­trou­vées dans les urines de Dan Car­ter, Juan Im­hoff et Joe Ro­ko­co­ko après la fi­nale rem­por­tée en juin contre Tou­lon ? Pos­sible.

Car même si le club a as­su­ré que le trai­te­ment ad­ mi­nis­tré était « au­to­ri­sé » et pro­di­gué « en ré­ponse à des pa­tho­lo­gies avé­rées », il y avait meilleur contexte pour pré­pa­rer ce match fi­na­le­ment rem­por­té sur un es­sai en force à une mi­nute de la fin de Ca­mille Chat.

D’après l’en­traî­neur des ar­rières fran­ci­liens Laurent La­bit, ce­la a joué sur la pré­pa­ra­tion de la ren­contre. « On ne peut pas être in­dif­fé­rent à ce genre de choses parce que ce sont des choses graves », a­t­il ain­si af­fir­mé, ex­pli­quant avoir « pas­sé deux jours très dif­fi­ciles ».

Des propos cor­ro­bo­rés par ceux du ca­pi­taine Maxime Ma­che­naud, pour qui son équipe « n’avait pas que la tête au Stade Fran­çais ».

« Le groupe, le club, les sup­por­ters, le rugby en gé­né­ral a été tou­ché. Car c’est tou­jours em­bê­tant que des choses ab­surdes comme ça soient sor­ties pour re­mettre en cause notre tra­vail », a­t­il ajou­té.

L’es­sai sal­va­teur de Chat est aus­si im­por­tant, pour bien pré­pa­rer le dé­but de la Coupe d’Europe face au Muns­ter di­manche pro­chain.

SAL­VA­TEUR. L’es­sai de Ca­mille Chat à la 79e mi­nute. CO­LOMBES (Stade Yves-du-Ma­noir). Racing 92 bat Stade Fran­çais 29 à 22 (mi-temps : 10-16). 11.465 spec­ta­teurs. Ar­bitre : Laurent Car­do­na (co­mi­té Pro­vence)

Racing 92 : 2 es­sais d’Im­hoff (11e), Chat (79e) ; 5 pé­na­li­tés (40e, 42e, 47e, 56e, 70e) et 2 trans­for­ma­tions de Ma­che­naud. Stade Fran­çais : 1 es­sai d’Arias (38e) ; 5 pé­na­li­tés de Du­puy (4e, 14e, 31e), Bos­man (63e), Plis­son (75e) et 1 trans­for­ma­tion de Du­puy.

Racing 92 : Ta­mei­fu­na (59e, fautes ré­pé­tées). Stade Fran­çais : Du­puy (56e, en-avant vo­lon­taire).

Du­lin - Ro­ko­co­ko (Hart, 69e), Tui­ta­vake, Lau­la­la (Vu­li­vu­li, 29e), Im­hoff - (o) Tales (Dam­bielle, 67e), (m) Ma­che­naud (cap.) - Lau­ret, Ma­soe, Nyan­ga - Ca­riz­za (F. van der Merwe, 65e), Na­ka­ra­wa - Du­cal­con (Ta­mei­fu­na, 48e), La­combe (Chat, 64e), Ben Arous (Afa­tia, 64e). H. Bon­ne­val - Arias, Dou­may­rou (Wai­sea, 3 ), P. Williams,

e Sin­zelle - (o) Bos­man (Plis­son, 67e), (m) Du­puy (Da­guin, 67e) - Ni­co­las, La­ka­fia, Ma­ca­lou - Ga­brillagues (Pa­pé, 71e), Pyle - Sli­ma­ni (Tau­la­fo, 67e), Sem­pé­ré (cap, Bon­fils, 64e), H. Van der Merwe (Zh­va­nia, 67e).

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.