Sport sur ordonnance

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - LA UNE - PHO­TO LA MON­TAGNE

■ VI­CHY. Afin d’af­fir­mer son iden­ti­té, le Creps joue ré­so­lu­ment la carte de la san­té. De­ve­nu pôle res­sources na­tio­nal, l’éta­blis­se­ment se lance dans le do­maine du sport sur ordonnance.

■ CEY­RAT. Une an­nexe de l’éta­blis­se­ment a été ou­verte à Cey­rat. Elle abrite les pôles France jeunes de lutte, de ju­do et de ten­nis de table, le centre na­tio­nal de gym aé­ro­bique...

Afin d’af­fir­mer son iden­ti­té, l’éta­blis­se­ment de l’Allier joue ré­so­lu­ment la carte de la san­té. De­ve­nu pôle res­sources na­tio­nal, le Creps se lance dans le cre­do du sport sur ordonnance.

Le sport, c’est la san­té. Le Creps (1) Vi­chyAu­vergne en est in­ti­me­ment convain­cu. De­puis cinq ans main­te­nant, en marge de ses mis­sions de for­ma­tions pro­fes­sion­nelles et d’ac­cueil de spor­tifs de haut ni­veau, l’éta­blis­se­ment, qui s’étend sur un pla­teau spor­tif de près de 500 hec­tares à Bel­le­rive­sur­Allier, se po­si­tionne très clai­re­ment dans le do­maine de la san­té.

Après avoir failli être sa­cri­fié sur l’au­tel de la RGPP (Ré­vi­sion gé­né­rale des po­li­tiques pu­bliques) en 2008, le Creps s’est for­gé sa propre iden­ti­té.

« L’idée est de di­ver­si­fier notre ac­ti­vi­té, de lui don­ner une as­sise ré­gio­nale et même na­tio­nale », ex­plique Ca­the­rine Ron­cier, la di­rec­trice de l’éta­blis­se­ment, dé­sor­mais pôle res­sources na­tio­nal « sport san­té bien­être ».

Dans le cadre de son pôle mé­di­cal spor­tif (PMS), l’équipe plu­ri­dis­ci­pli­naire du Creps as­sure un sui­vi des spor­tifs de bon et de haut ni­veau (pré­pa­ra­tion phy­sique, pro­gramme in­di­vi­dua­li­sé, soins) mais éga­le­ment du jog­ger du di­manche.

« Tout le monde ne le sait pas mais toute per­sonne qui se fait mal au ge­nou, par exemple, peut consul­ter au PMS », pré­cise Ca­the­rine Ron­cier.

La thé­ra­pie par le sports

Mais le Creps va plus loin en se pla­çant au che­vet d’un pu­blic d’or­di­naire éloi­gné des salles de sports ou même des foo­tings oc­ca­sion­nels. De­puis 2013, un pro­gramme d’édu­ca­tion thé­ra­peu­tique est mis en place pour les per­sonnes souf­frant de troubles chro­niques (dia­bète, obé­si­té, ma­la­dies res­pi­ra­toires…). Sur un cycle de trois mois, l’en­jeu pour ces pa­tients est de re­trou­ver goût à l’ef­fort au tra­vers de la pra­tique de l’avi­ron, du bad­min­ton, de la course d’orien­ta­tion ou de l’aqua­gym et d’adop­ter de nou­veaux com­por­te­ments propres à amé­lio­rer leur vie quo­ti­dienne.

Le sport sur ordonnance. Voi­là le nou­veau cre­do du Creps Vi­chy­Au­vergne, cons­cient de de­voir af­fir­mer son iden­ti­té dans une pé­riode où les ar­bi­trages de la nou­velle ré­gion en terme de sub­ven­tions sont at­ten­dus avec im­pa­tience.

Plus éloi­gné, dé­sor­mais, des centres dé­ci­sion­nels de la nou­velle ré­gion Au­vergne Rhônes­Alpes, qui abrite un autre Creps, à Val­lon­Pont­d’Arc (Ar­dèche), l’éta­blis­se­ment de l’Allier compte bien dé­ve­lop­per en­core son ex­per­tise.

Un « vo­let re­cherche » en lien avec l’UFR Staps (2) de Cler­mont­Fer­rand se­ra ef­fec­tif en jan­vier pro­chain, tou­jours sur le même re­frain de l’ac­ti­vi­té phy­sique comme fac­teur de san­té. Le Creps a éga­le­ment ré­pon­du à un ap­pel à pro­jets lan­cé par l’Edu­ca­tion na­tio­nale sur le thème « cam­pus ther­ma­lisme san­té bien­être ».

« On pro­pose de mettre en place des for­ma­tions ré­pon­dant aux be­soins des nou­veaux mé­tiers qui vont émer­ger », in­dique Ca­the­rine Ron­cier. La ré­ponse est at­ten­due en jan­vier 2017.

Les pro­jets sont là. Le Creps at­tend dé­sor­mais de connaître quel se­ra le sou­tien fi­nan­cier de la nou­velle Ré­gion. « On est dans une phase tran­si­toire. De nou­veaux équi­libres vont être en­ga­gés », re­con­naît Ca­the­rine Ron­cier. « Les Creps sont des ou­tils de dé­ve­lop­pe­ment de la po­li­tique spor­tive. Et Laurent Wau­quiez compte me­ner une po­li­tique of­fen­sive dans ce do­maine », pro­met­on à la Ré­gion, sans tou­te­fois pré­ci­ser le mon­tant de l’en­ve­loppe.

(1) Centre de res­sources et d’ex­per­tise de per­for­mances spor­tives.

(2) Uni­té de for­ma­tion et de re­cherche (UFR) en Sciences et tech­niques des ac­ti­vi­tés phy­siques et spor­tives (STAPS).

La Ré­gion pro­met d’être « of­fen­sive »

STAGE. L’équipe de France de pa­ra­triath­lon était ve­nue pré­pa­rer les Jeux de Rio à Vi­chy dès l’été 2015. PHO­TO DOMINIQUE PARAT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.