La Haute-Loire n’hé­site pas à sco­la­ri­ser les moins de 3 ans

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION ACTUALITÉ - Cé­line De­mars ce­line.de­mars@cen­tre­france.com

La Haute-Loire est le dé­par­te­ment fran­çais où les pa­rents sco­la­risent le plus les en­fants de moins de 3 ans. Le manque de struc­tures d’ac­cueil col­lec­tif ex­pli­que­rait cette ten­dance.

À l’échelle de l’aca­dé­mie, le pu­blic ac­cueillait en 2015 17,34 % des moins de 3 ans. En Haute­Loire, les chiffres sont proches du double. Près de 30 % des moins de 3 ans sont sco­la­ri­sés dans les écoles pu­bliques et 16 % dans les écoles pri­vées, soit un taux glo­bal de 46 % pour cette tranche d’âge.

« Il y a une vé­ri­table culture de l’ac­cueil des éco­liers des moins de 3 ans ici. C’est le pre­mier taux dé­par­te­men­tal de France », com­mente l’ins­pec­teur d’aca­dé­mie JeanWilliams Sé­mé­ra­ro.

Pic un 2003

Deux rai­sons ex­pliquent cette ca­rac­té­ris­tique. La Haute­Loire est com­po­sée de nom­breuses pe­tites com­munes. Celles­ci sont bien loin d’avoir les moyens et le nombre d’en­fants né­ces­saires pour créer des struc­tures d’ac­cueil col­lec­tives. Sans crè­ che à proxi­mi­té, les pa­rents se tournent vers l’école. Les écoles pri­vées du dé­par­te­ment l’ont bien com­pris. Elles ont ou­vert leurs portes aux en­fants qui au­ront 3 ans entre les mois de sep­tembre et de dé­cembre.

Ce fort taux de sco­la­ri­sa­tion des tout­pe­tits a at­teint des som­mets il y a une di­zaine d’an­nées. En 2003, deux en­fants sur trois de cette tranche d’âge étaient sco­la­ri­sés en Haute­Loire, soit 66,5 %, dont 44,17 % dans les écoles pu­bliques. C’est en 2011 que le taux de sco­la­ri­sa­tion était au plus bas avec 28,7 % dans le pu­blic et 16,9 % dans le pri­vé.

Les élèves de moins de 3 ans, s’ils ne sont pas comp­tés dans les ef­fec­tifs né­ces­saires aux ou­ver­tures de classes de la carte sco­laire, le sont quand il est ques­tion de fer­mer une classe. « De­puis trois ans, vingt­huit postes au­raient pu être fer­més si ces ef­fec­tifs n’avaient pas été pris en compte » rap­pelle le di­rec­teur de l’ins­pec­tion d’aca­dé­mie Jean­Williams Sé­mé­ra­ro.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.