Vi­chy-Cler­mont pas en­core prêt

Si l’état d’es­prit af­fi­ché par la JAVCM, lui per­met­tant de ra­me­ner à des pro­por­tions ho­no­rables, la purge qui s’an­non­çait après 10 mi­nutes à Rouen, est por­teur d’es­poir, le tra­vail ne manque pas.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS BASKET-BALL - Jean-Phi­lippe Béal

Manque de ro­ta­tions à cer­tains postes

«On n’est pas­sé pas loin. Dom­mage mais ça au­rait été un hold­up. La vic­toire de Rouen est mé­ri­tée » : l’ana­lyse de Sté­phane Dao, le coach de la JAVCM, qui dit ne pas avoir abor­dé avec « plus de pres­sion sa pre­mière en Pro B », a l’avan­tage d’être claire. Et lu­cide.

Hold­up, oui, car sa for­ma­tion a tou­jours fait la course der­rière un Rouen dont on at­ten­dra quand même pour en ju­ger les ca­pa­ci­tés réelles.

Car ven­dre­di, le RMB fut, il faut le sou­li­gner, bien ai­dé dans son suc­cès par le pre­mier quart­temps de la JAVCM. Là, c’est le ca­pi­taine Greg Les­sort qui avance avec cette même lu­ci­di­té : « Quand on com­mence un match comme ça (30­14), on se met en dif­fi­cul­té. C’est peut­être l’en­vie de trop bien faire. Pour­tant, dé­fen­si­ve­ment, on avait gar­dé les bases qui de­puis un an et de­mi, fonc­tion­naient très bien. Mais pour un pre­mier match de cham­pion­nat, c’est comme si on n’avait pas vou­lu pous­ser dans l’in­ten­si­té. »

C’est le moins que l’on puisse dire au vu des 30 points en­cais­sés avec beau­coup trop de fa­ci­li­té. Of­fen­si­ve­ment aus­si, les dé­buts furent com­pli­qués : « On rate deux ou trois pa­niers im­por­tants, des lan­cers­francs, sur ce pre­mier quart­temps, ça fait 7­8 points. On au­rait pu ain­si se re­trou­ver avec seule­ment 6­7 points de re­tard aux 10 mi­nutes. Après, une adresse un peu in­so­lente de Rouen, oui, mais que, nous, on ait au­tant de balles per­dues, non. Sur­tout plus sur jeu pla­cé que sur jeu ra­pide ! »

Le jeune RMB, lui, fut de suite à son aise en mode R’n B (lire rythme et Bleus), du haut de ses 22 ans de moyenne d’âge. Jeu­nesse qui a pour­tant su faire preuve d’une drôle d’as­su­rance pour conte­nir en­suite le(s) re­tour(s) de la JAVCM. « Pour moi, ce n’est pas que le pre­mier quart­temps qui nous plombe, le match, c’est aus­si 3­4 tour­nants, des mo­ments clefs qu’on a très mal gé­rés. Au contraire de Rouen », poin­tait avec rai­son Sté­phane Dao qui, sans s’af­fo­ler de­vant la réus­site ini­tiale nor­mande, a en­suite vai­ne­ment es­pé­ré un mal­être col­lec­tif lo­cal dès lors que la for­ma­tion au­ver­gnate se se­rait faite plus pres­sante dans son bas­ket.

Ces mo­ments clefs, il y en eut : la fin de deuxième quart­temps où re­ve­nue à ­9 (38­29), la JAVCM avait mieux à faire sur la der­nière mi­nute (41­39 à la pause), le mi­lieu du 3e où, alors que pro­fi­tant des 3 fautes de Fai­rell et Pals­son, elle don­nait l’im­pres­sion, là en­core, de pou­voir re­col­ler mais se re­trou­va à ­16 (56­40, 25e), et la der­nière pé­riode où elle poin­tait dé­jà à ­6 (66­60), l’écart fi­nal, alors que la mi­par­cours n’était pas at­teinte.

Mais sa course­pour­suite en res­ta là. De quoi ci­bler du po­si­tif et du né­ga­tif : « Le coeur, l’ab­né­ga­tion, l’état d’es­prit alors que ça n’aide ja­mais d’être trop lar­ge­ment der­rière. Mais si on a mis du coeur, il au­rait fal­lu sa­voir mettre la tête ( sic). C’est aus­si dû au manque de ro­ta­tions sur les postes 1 et 2, postes qui font la ges­tion de l’équipe. Je suis obli­gé d’uti­li­ser Ware à tort et à tra­vers donc, à un mo­ment, la lu­ci­di­té n’est plus for­cé­ment là. »

Cap­tain Les­sort, lui, a vou­lu ter­mi­ner sur une note d’op­ti­misme : « Oui, mal­gré la dé­faite, et à part en­core une fois ce pre­mier quart­temps, on a fait de bonnes choses. Tout n’est pas à je­ter. Mais on est en­core en train d’es­sayer de mettre des choses en place ».

PHO­TO PIERRE COUBLE

LES­SORT. Le ca­pi­taine mé­tro­po­li­tain veut croire dans les pro­chains ef­fets du tra­vail me­né à l’en­traî­ne­ment.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.