La contro­verse de Pou­tès à l’uni­ver­si­té

Un dos­sier dé­li­cat sert de sup­port à un exer­cice pé­da­go­gique de si­mu­la­tion, à Blaise­Pas­cal

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - PUY-DE-DÔME ACTUALITÉ - Phi­lippe Cros

Seize étu­diants de l’uni­ver­si­té Blaise-Pas­cal si­mu­le­ront une né­go­cia­tion au­tour d’un dos­sier qui a fait cou­ler de l’encre en 2010. Ren­dez­vous le jeu­di 1er dé­cembre.

Comment se passe une né­go­cia­tion ten­due, portes fer­mées, entre po­li­tiques, in­gé­nieurs et ac­ti­vistes, sur un dos­sier qui met en lutte le réa­lisme éco­no­mique et né­ces­si­tés en­vi­ron­ne­men­tales ?

C’est ce que seize étu­diants sont en train de dé­cou­vrir, avec une mé­thode pé­da­go­gique ap­pli­quée sur le cam­pus cler­mon­tois des Cé­zeaux, par Hen­ri Landes, maître de confé­rences à Sciences Po Pa­ris sur le dé­ve­lop­pe­ment du­rable.

« Ils vont faire la si­mu­la­tion d’une né­go­cia­tion qui s’est dé­rou­lée en 2010, avant qu’un consen­sus soit trou­vé sur le nou­veau bar­rage de Pou­tès. L’ob­jec­tif est qu’ils com­prennent les pro­blé­ma­tiques du croi­se­ment des en­jeux et de la prise de dé­ci­sion dans des si­tua­tions d’in­cer­ti­tude. »

C’est l’idée même de contro­verse : une si­tua­tion dans la­quelle des en­jeux com­plexes et des sa­voirs spé­cia­li­sés font l’ob­jet de dis­cus­sions et de dis­putes, sans que per­sonne ­ pas même un ex­pert ­ ne soit en me­sure d’im­po­ser du­ ra­ble­ment des cer­ti­tudes.

L’en­sei­gnant est char­gé de mis­sion pour Forc­cast, un ré­seau d’in­no­va­tion pé­da­go­gique qui in­clut l’uni­ver­si­té cler­mon­toise. Forc­cast met en place des exer­cices pé­da­go­giques in­ no­vants, no­tam­ment par la « fic­tion­na­li­sa­tion » des contro­verses.

Après plu­sieurs séances de pré­pa­ra­tion et des ren­contres avec des ac­teurs du dos­sier (un re­pré­sen­tant de WWF, as­so­cia­tion qui a por­té la contes­ta­tion sur le ter­rain ; un re­pré­sen­tant d’EDF, maître d’oeuvre sur le bar­rage), les étu­diants vont de­voir jouer le rôle des pro­ta­go­nistes du dos­sier, po­li­tiques, ex­perts, en­tre­prises et ac­ti­vistes : le pré­sident du con­seil gé­né­ral de Haute­Loire, le di­rec­teur de ca­bi­net du mi­nistre de l’Éco­lo­gie, le pré­sident de SOS Loire Vi­vante, le di­rec­teur de la Dréal, des maires, un jour­na­liste, etc. « Il s’agit de don­ner une lon­gueur d’avance aux dé­ci­deurs de de­main sur les ques­tions en­vi­ron­ne­men­tales », com­mente Hen­ri Landes.

Ini­tiée pour la pre­mière fois au sein de l’UFR, la mé­thode sé­duit dé­jà Gilles Bour­dier, pro­fes­seur de bio­lo­gie : « Nos étu­diants vont tra­vailler plus tard dans des bu­reaux d’études mais aus­si comme spé­cia­listes de ces pro­blé­ma­tiques pour un con­seil dé­par­te­men­tal ou des dé­ci­deurs en gé­né­ral. Ils se­ront for­cé­ment con­fron­tés dans leur vie à ce genre de réunions. C’est pour­quoi cet exer­cice est in­té­res­sant, no­tam­ment pour les ai­der à s’ex­pri­mer en pu­blic. » La si­mu­la­tion se dé­rou­le­ra le jeu­di 1er dé­cembre.

RI­VIÈRE AL­LIER. Le bar­rage de Pou­tès, en Haute-Loire, su­jet de la contro­verse.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.