Louis Gis­card d'Es­taing pré­co­nise d’étendre le rôle de dé­pu­té-sup­pléant

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - AGGLOMÉRATION TIRETAINE/BÉDAT -

La dé­lé­ga­tion dé­par­te­men­tale de la So­cié­té des membres de la Lé­gion d’hon­neur avait in­vi­té le maire, Louis Gis­card d'Es­taing, à dé­li­vrer une confé­rence sur « Les par­le­men­taires ».

C’est en tant qu’homme d’ex­pé­rience, et avec le re­cul né­ces­saire (il fut dé­pu­té de la 3e cir­cons­crip­tion du Puy­de­Dôme, membre de la Com­mis­sion des fi­nances de 2002 à 2012, vice­pré­sident de l’As­sem­blée na­tio­nale de 2007 à 2012), qu’il a ra­con­té l’his­toire du par­le­ment et ses consé­quences po­li­tiques, non sans avan­cer quelques pré­co­ni­sa­tions.

Ain­si, il pro­pose d’étendre les pou­voirs du sup­pléant qui n’a guère comme mis­sion que celle de rem­pla­cer. Or, la no­tion de dé­pu­té sup­pléant re­couvre bien une réa­li­té du droit élec­to­ral, même si elle ne re­lève ce­pen­dant que de ce droit et n’est en­ca­drée par au­cune autre dis­po­si­tion lé­gis­la­tive.

RÔLE DU PAR­LE­MEN­TAIRE. Louis Gis­card d'Es­taing in­vi­té à faire part de son ex­pé­rience quand il sié­geait à l’As­sem­blée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.