« GRAVE » DE NE VOIR PER­SONNE AU SE­COND TOUR

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

CAM­BA­DÉ­LIS. La gauche en mau­vaise pos­ture. Le pre­mier se­cré­taire du Par­ti so­cia­liste, Jean­Ch­ris­tophe Cam­ba­dé­lis (pho­to AFP), a qua­li­fié, hier, de « grave » la pers­pec­tive ac­tuelle de ne voir « au­cun can­di­dat de gauche » en po­si­tion de « pas­ser le pre­mier tour » de l’élec­tion pré­si­den­tielle de 2017. « À cette étape, au­cun can­di­dat pu­ta­tif, quel qu’il soit, ne semble pou­voir battre la droite. Et même de pas­ser le pre­mier tour… C’est grave ! », a ain­si es­ti­mé le pa­tron de la rue de Sol­fé­ri­no, siège du PS. Se­lon le der­nier son­dage BVA­Sa­les­force pu­blié, ven­dre­di, et en fonc­tion des confi­gu­ra­tions, ni Fran­çois Hol­lande (entre 9 % et 13 % d’in­ten­tions de vote), ni JeanLuc Mé­len­chon (entre 12,5 % et 14 %), ni Em­ma­nuel Ma­cron (entre 11 % et 14 %), ni Ar­naud Mon­te­bourg (entre 9 % et 10 %), ne par­vien­drait, en ef­fet, à se qua­li­fier pour le se­cond tour, tous res­tant loin der­rière Ma­rine Le Pen, Alain Jup­pé ou même Ni­co­las Sar­ko­zy.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.