Soup­çons d’arme chi­mique

L’ar­mée de Ba­char al­As­sad ac­cu­sée d’at­taque au chlore en 2015

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - FRANCE & MONDE ACTUALITÉS -

Des ex­perts de l’ONU ac­cusent le ré­gime sy­rien d’at­taque chi­mique en 2015. La France ré­clame des sanc­tions.

ÀNew York, le Con­seil de sé­cu­ri­té des Na­tions unies (*) a re­çu ven­dre­di soir un rap­port confi­den­tiel concluant que l’ar­mée sy­rienne avait me­né une at­taque à l’arme chi­mique, sans doute du chlore, à Qme­nas, dans la pro­vince d’Id­leb (nord­ouest), le 16 mars 2015. Le chef de la di­plo­ma­tie fran­çaise Jean­Marc Ay­rault a ré­cla­mé aus­si­tôt que le con­seil de sé­cu­ri­té de l’ONU adopte une ré­so­lu­tion condam­nant l’usage d’armes chi­miques en Sy­rie et pré­voyant des « sanc­tions » contre les au­teurs de ces actes « in­hu­mains ».

En re­vanche, les ex­perts onu­siens n’ont pas réuni de preuves suf­fi­santes pour dé­ter­mi­ner la res­pon­sa­bi­li­té de deux autres at­taques chi­miques, à Bin­nish (même pro­vince) le 24 mars 2015, et à Ka­fr Zi­ta (pro­vince de Ha­ma, centre) le 18 avril 2014, se­lon le rap­port.

Au to­tal, sur les neuf at­ taques chi­miques pré­su­mées étu­diées par les ex­perts, trois ont été at­tri­buées au ré­gime sy­rien et une au groupe Etat is­la­mique, au gaz mou­tarde, à Ma­rea, près d’Alep, le 21 août 2015.

Plus tôt dans la soi­rée, les Na­tions unies ont nom­mé une com­mis­sion d’en­quête in­dé­pen­dante sur l’at­taque d’un convoi hu­ma­ni­taire le 19 sep­tembre près d’Alep, qui avait fait au moins 18 morts. Wa­shing­ton avait ac­cu­sé Mos­cou, qui avait nié, d’avoir bom­bar­dé le convoi, or­ga­ni­sé conjoin­te­ment par l’ONU et le Crois­sant­Rouge sy­rien.

Dans la jour­née à Ge­nève, le Con­seil des droits de l’Homme de l’ONU avait condam­né spé­ci­fi­que­ment le ré­gime du pré­sident sy­rien Ba­char al­As­sad et son al­lié russe pour les exac­tions com­mises con­ tre les ci­vils dans la deuxième ville de Sy­rie, de­ve­nue un « abat­toir ».

(*) L’ONU a dû re­tar­der l’éva­cua­tion de bles­sés des quar­tiers re­belles de la ville d’Alep (nord), les condi­tions de sé­cu­ri­té n’étant pas réunies mal­gré une trêve dé­cré­tée par Mos­cou.

ALEP. De vio­lents com­bats ont écla­té, hier soir, entre les forces du ré­gime et les re­belles, peu après l’ex­pi­ra­tion d’une trêve de trois jours dé­cré­tée par la Rus­sie. PHO­TO AFP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.