Quel rôle pour le ci­toyen et les élus ?

Table ronde au­tour de l’ac­cueil des ré­fu­giés, hier

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - RÉGION - ACTUALITÉ - Pierre Pey­ret pierre.pey­ret@cen­tre­france.com

Preuve que la ques­tion in­té­resse, le ca­fé Les Au­gustes, à Cler­mont-Ferrand, était plein, hier soir, à l’oc­ca­sion de la soi­rée or­ga­ni­sée au­tour de l’ac­cueil des ré­fu­giés et du rôle des élus lo­caux et des ci­toyens.

Une table ronde d’au­tant plus d’ac­tua­li­té que le Puy­de­Dôme et la Haute-Loire ont ac­cueilli, en dé­but de se­maine, dans le cadre du dé­man­tè­le­ment de la « jungle » de Ca­lais, plu­sieurs di­zaines de mi­grants.

Élus lo­caux, ac­teurs du monde as­so­cia­tif ou simples ci­toyens, eux, ne pré­fèrent pas les nom­mer ain­si. Ils les qua­li­fient plu­tôt « d’amis », d’« in­vi­tés » ou en­core d’« ac­cueillis ».

In­vi­tés hier, à Cler­montFer­rand, dans le cadre de la ren­contre or­ga­ni­sée par le jour­na­liste Pa­blo Ai­quel, ils ont pu té­moi­gner de leurs ex­pé­riences, sou­li­gnant les dif­fi­cul­tés ren­con­trées l’an der­nier mais aus­si, et sur­tout, de leurs joies.

En dé­but de se­maine, Gé­rard Du­bois, maire de Pes­sat­Ville­neuve, « a re­mis ça », après avoir ac­cueilli des Ca­lai­siens au prin­temps der­nier dans le cadre d’un centre d’ac­ cueil et d’orien­ta­tion (CAO). Sauf que cette fois, la com­mu­ni­ca­tion a pu se faire de ma­nière plus po­sée. « À l’époque, tout s’était fait très vite. Je n’avais pas eu le temps de pré­ve­nir la po­pu­la­tion. L’an­nonce avait été vio­lente. »

Que ce soit à Pes­sat­Ville­neuve ou à Saint­Beau­zire, en Haute­Loire, l’ar­ri­vée des « in­vi­tés » a été le dé­but d’une ex­pé­rience hu­maine hors norme.

Simple ci­toyenne, Flo­rence Gré­goire a ac­com­pa­gné et sou­te­nu les ré­fu­giés du CAO de SaintBeau­zire. « À tel point qu’on n’avait plus en­vie de les quit­ter », as­sure cette bé­né­vole qui a dis­pen­sé des cours de fran­çais. Là aus­si, avec la force de l’ha­bi­tude, la mé­ca­nique s’est mise en marche en Haute­ Loire et des ac­ti­vi­tés sont dé­jà à l’ordre du jour.

Ces té­moi­gnages ont ce­pen­dant per­mis de mettre en lu­mière des écueils ren­con­trés dans de plus grandes lo­ca­li­tés, comme ce­la a été le cas à Vi­chy « où c’est plus com­pli­qué pour or­ga­ni­ser des ac­ti­vi­tés », a sou­li­gné Pa­blo Ai­quel.

IN­TÉ­GRA­TION. Ré­fu­giés à Vi­chy au prin­temps, ces Sou­da­nais ont par exemple fon­dé un groupe de mu­sique et pris part au fes­ti­val Les cultures du monde, à Gannat. PHO­TO FRÉ­DÉ­RIC RIMBERT

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.