En conscience

Le bal des prix se pré­cise. L’oc­ca­sion de s’in­té­res­ser à de nou­velles ten­dances lit­té­raires.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - MAG DIMANCHE - Mu­riel Min­gau twit­ter : @mmin­gau

Même s’il n’est plus en lice pour le Gon­court, re­te­nons Au com­men­ce­ment du sep­tième jour, de Luc Lang. Pour­quoi ? Parce ce que ce ro­man est puis­sant mais aus­si parce qu’il re­lève d’une très in­té­res­sante ten­dance. Dans cer­tains livres ré­cents (*), les au­teurs ex­priment dans leur pro­jet lit­té­raire une conscience so­ciale et une ou­ver­ture au monde, tel Luc Lang.

Dans son ro­man, Tho­mas, frap­pé par la cruau­té de la vie, part à la dé­rive. Se brisent au­tour de lui les mi­roirs aux alouettes ten­dus par une so­cié­té avide de pro­fits. Son épouse ne réa­li­se­ra pas ses am­bi­tions de femme prête à tout pour réus­sir, et pour cause… Lui­même se­ra vi­ré de son job de brillant in­gé­nieur char­gé de mettre au point des ap­pli­ca­tions pour sur­ veiller étroi­te­ment les sa­la­riés des en­tre­prises.

Le ro­man pré­sente aus­si des per­son­nages re­belles. Jean, le frère de Tho­mas, vit re­ti­ré dans sa mon­tagne. Il ne se plie pas aux dik­tats d’un monde où les rap­ports so­ciaux sont im­pi­toyables, in­hu­mains. Pau­line, sa soeur, se consacre à des ac­tions hu­ma­ni­taires en Afrique. Tho­mas l’y re­join­dra, l’oc­ca­sion pour l’au­teur d’ou­vrir son pro­pos au monde, à l’Afrique, qu’il dé­peint avec une re­dou­table lu­ci­di­té. Bien sûr, il se­rait dom­mage de li­mi­ter ce livre à cet en­ga­ge­ment. Il est por­teur de maints autres thèmes trai­tés dans un style brillant, exi­geant, cap­ti­vant.

Certes, aux an­ti­podes de cette ap­proche, l’au­to­fic­tion existe tou­jours, comme le livre de Ca­the­rine Cus­set L’Autre que j’ado­rais, lui tou­jours en lice pour le Gon­court. Tou­te­fois, cer­tains au­teurs tendent main­te­nant à re­joindre l’es­prit du ma­ni­feste Pour une lit­té­ra­tu­re­monde en fran­çais, si­gné en 2007 par 44 écri­vains de l’es­pace fran­co­phone. Il s’agis­sait pour eux de re­ven­di­quer une re­con­nais­sance à éga­li­té avec les au­teurs ger­ma­no­pra­tins. Il s’agis­sait aus­si de prô­ner une littérature où « le monde re­vient ». (*) Dans ce re­gistre : de Ka­rine Tuil, de Laurent Gau­dé, de Laurent Mau­vi

d’Eric de Gaël Faye gnier, Faye, ou en­core un ré­cit de Ma­gyd Cher­fi. Entre autres…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.