Im­bat­table ?

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - 7 JOURS EN POLITIQUE - Claude Lesme

Les se­maines se suivent et se res­semblent pour Alain Jup­pé. Elles sont bonnes. Et même très bonnes, comme celle qu’il vient de ter­mi­ner à Mar­seille et Tou­lon avec ce cri du coeur avant de prendre la pa­role dans le Var : « Quelle belle jour­née s’achève avec vous… ». En terre sar­ko­zyste et en concur­rence dans la ci­té pho­céenne, il ve­nait de par­cou­rir pai­si­ble­ment un des « quar­ tiers nord » avant de s’af­fi­cher avec un sou­tien de poids, Hu­bert Fal­co, le maire de Tou­lon. Le der­nier son­dage Har­ris lui donne 9 points d’avance sur Sar­ko­zy au pre­mier tour de la pri­maire (40 % contre 31 %) et une large vic­toire au se­cond (58 % contre 42 %).

Alors que Ni­co­las Sar­ko­zy n’im­prime pas, même en se re­cen­trant sur le « ni­ni », Alain Jup­pé ap­pa­raît comme le meilleur rem­part contre le re­tour de l’an­cien pré­sident et contre le main­tien de l’ac­tuel, Fran­çois Hol­lande.

Il est droit dans les bottes du vain­queur, use dé­jà de la sta­ture pré­si­den­tielle et ins­tille dans la tête des élec­teurs qu’avec un homme de son ex­pé­rience, rien de grave ne peut ar­ri­ver.

Pour le mo­ment, rien ne lui nuit : ni son âge, ni son pro­gramme éco­no­mique très li­bé­ral (clas­si­que­ment de droite, un rien en dé­pha­sage avec la ré­vo­lu­tion nu­mé­rique), ni « l’iden­ti­té heu­reuse » et en­core moins « le man­dat clair » des élec­teurs pour ré­for­mer, alors que la loi Tra­vail a fait des­cendre des mil­liers de ma­ni­fes­tants dans la rue pour beau­coup moins. L’an­ti­sar­ko­zysme ci­mente son élec­to­rat. Mais après la pri­maire…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.