Pou­ta­si Lua­fu­tu : le re­tour en force de l’Aus­tra­lien

Ti­tu­laire à Wor­ces­ter, le puis­sant flan­ker passe la se­conde contre Cler­mont

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SPORTS - RUGBY - Jean-Paul Co­hade

Ti­tu­laire lors de la 1re jour­née à Lyon où il s’était bles­sé au mol­let, Lua­fu­tu a fait un re­tour re­mar­qué à Wor­ces­ter, la se­maine pas­sée. Qui lui vaut de dé­bu­ter cet après-mi­di contre l’ASM.

Par­lez­lui de der­by et son re­gard s’illu­mine. Pour le 3e ligne bri­viste Pou­ta­si Lua­fu­tu il ne suf­fit pas d’avoir gran­di le long de la dé­sor­mais ex­RN 89 qui re­lie Brive à Cler­mont pour sai­sir tout le sel qui fait les af­fron­te­ments entre CAB et ASM. « Les der­bys c’est tou­jours spé­cial. Chez moi aus­si il y en a un, entre les Queens­land Reds et la Wes­tern Force », glisse l’autre co­losse de la 3e ligne bri­viste qui se­ra la cau­tion puis­sance du XV cor­ré­zien, cet après­mi­di, en l’ab­sence de Si­sa Koya­mai­bole.

Mais s’il connaît par­fai­te­ment l’im­por­tance de ces matchs entre voi­sins, « Ta­si » est en­core dans l’at­tente de mar­quer ces chocs­là de son em­prein­ te. Et pour cause : l’Aus­tra­lien n’a en­core ja­mais rem­por­té le duel Cou­jousJau­nards, lui qui évo­luait en Gi­ronde, l’an­née de la re­mon­tée du CAB qui avait vu Brive s’im­po­ser au terme d’un match bour­ré d’émo­tions, de sus­pense et d’es­sais.

Quant au der­by des An­ti­podes, entre son an­cienne pro­vince des Reds et la Wes­tern Force, son ex­pé­rience se li­mite à un seul match, pour une vic­toire, certes (29­12 en 2008) mais seule­ment trois mi­nus­cules mi­nutes pas­sées sur le ter­rain.

Une his­toire qui reste à écrire dans le der­by

Mal­gré tout, Lua­fu­tu ne s’est pas mon­té la tête dans l’op­tique de ce choc qui le fait tant sa­li­ver. « On sait que ce match va ve­nir, que le stade se­ra comble, que ça va être un mo­ment ex­cep­tion­nel pour nos fa­milles, le pu­blic, pour nous… Mais je n’y pen­sais pas trop, comme j’étais bles­sé. »

Non, « Ta­si » n’a pas dis­pu­té ce CAB ­ ASM dans sa tête avant l’heure. Ce sont d’autres « jaune et bleu » qui ont oc­cu­pé ses pen­sées, lui qui a fait son re­tour la se­maine pas­sée contre Wor­ces­ter, en Chal­lenge Cup.

« J’étais content de te­nir 80 mi­nutes alors que je n’avais pas joué de­puis deux mois », confesse le flan­ker, qui avait dé­bu­té à Lyon, en ou­ver­ture du Top 14 mais était sor­ti bles­sé. Il avait en­suite connu une re­chute le 22 sep­tembre alors que son re­tour avait été en­vi­sa­gé pour Mont­pel­lier, lors de la 6e jour­née.

« À Wor­ces­ter ça s’est bien pas­sé. J’avais des ap­pré­hen­sions bien sûr. Au bout de 15 mi­nutes, j’étais quand même oc­cis mais ça s’est bien pas­sé. Ça al­lait vrai­ment à 2.000 à l’heure. C’est bien de jouer un match comme ça avant le der­by contre Cler­mont qui joue va­che­ment. Ça m’a fait du bien », ré­pète Lua­fu­tu.

Et l’Aus­tra­lien a aus­si fait le plus grand bien à son équipe où, en 3e ligne, il a sor­ti une pres­ta­tion de haute vo­lée aux cô­tés de Saïd Hi­rèche qui re­ve­nait lui aus­si dans le groupe à cette oc­ca­sion. « Quand tu as le rug­by dans le sang, les re­pères re­viennent vite », pointe Lua­fu­tu.

Si l’an­cien Pa­ri­sien se­ra lui sur le banc, l’ex­Bor­de­lais va donc dé­bu­ter. Avec cette charge d’ap­por­ter cette puis­sance tou­jours bien­ve­nue face à une ASM qui, bien que joueuse, sait tou­jours op­po­ser un mons­trueux com­bat de­vant. « Cler­mont, ça va al­ler à 4.000 à l’heure. Il fau­dra être vrai­ment vi­gi­lant sur tous les dé­tails. En plus, c’est le der­nier der­by ici pour cer­tains joueurs. »

Ce CAB ­ ASM est en ef­fet l’oc­ca­sion pour Me­la et Pé­joine de bou­cler leur his­toire des der­bys à do­mi­cile par un suc­cès de pres­tige. L’oc­ca­sion aus­si pour Lua­fu­tu d’en­trer dans la lé­gende de ces matchs pas comme les autres. En force.

RE­TOUR. Lua­fu­tu reste sur 80 ex­cel­lentes mi­nutes.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.