LA SE­MAINE DE JACQUES MAIL­HOT

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - SEPTIÈME JOUR -

Ja­mais Joe Das­sin, qui n’ai­mait guère le mé­lange des genres, n’au­rait ima­gi­né que son fa­meux « pe­tit pain au cho­co­lat » ait une telle des­ti­née po­li­tique.

Cette vien­noi­se­rie pri­sée des en­fants est pour­tant de­ve­nue l’ob­jet de tous les res­sen­ti­ments des vieux cro­quants du mi­cro­cosme. Pro­mu ther­mo­mètre po­li­tique universel, le pain au cho­co­lat ne cesse de faire cou­ler de l’encre et de sur­chauf­fer les gorges de ceux qui n’ont pas grand­chose à se mettre sous la dent pour ten­ter de rendre at­trac­tif un dé­bat po­li­tique souf­fre­teux.

Jau­rès, Cle­men­ceau, de Gaulle, Chur­chill, Ade­nauer connais­saient­ils, oui ou non, le prix de la brioche ? C’est la ques­tion que tout élec­teur de­vrait se po­ser avant de se for­ger une opi­nion sur son can­di­dat. Avant de don­ner sa voix, au­tant sa­voir si ce­lui à qui on l’ac­corde maî­trise bien les grands en­jeux géos­tra­té­giques du mo­ment.

De­puis Le­ca­nuet, son sou­rire et ses dents blanches, le dé­bat po­li­tique n’a ja­mais ces­sé de prendre de la consis­tance. Mais de là à at­teindre celle de la pâte feuille­tée…

Au­jourd’hui, le gé­né­ral Bou­lan­ger se­rait élu au pre­mier tour.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.