La li­cence jour­na­lisme de proxi­mi­té s’ar­rête en juin

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région actualité -

A la fin de l’an­née uni­ver­si­taire, la li­cence pro­fes­sion­nelle jour­na­lisme de proxi­mi­té (LPJP) de Vi­chy ver­ra sor­tir sa der­nière pro­mo­tion, huit ans après son ou­ver­ture.

Ma­thias Ber­nard, le pré­sident de l’uni­ver­si­té Blaise­pas­cal, se re­fuse à par­ler de sup­pres­sion, pré­fé­rant évo­quer « une évo­lu­tion ». « Cette li­cence pro­fes­sion­nelle est seule dans l’offre de for­ma­tion vi­chys­soise. Nous cher­chons de la co­hé­rence afin de la connec­ter da­van­tage aux di­men­sions nu­mé­riques et in­ter­na­tio­nales ».

Cette re­cherche de co­hé­rence pas­se­ra par la créa­tion, à la ren­trée pro­chaine ou à la sui­vante, d’un di­plôme uni­ver­si­taire et tech­no­lo­gique (DUT) in­for­ma­tion­com­mu­ni­ca­tion avec op­tion jour­na­lisme et de la créa­tion sans doute si­mul­ta­née d’une li­cence pro­fes­sion­nelle « avec une spé­cia­li­sa­tion nu­mé­rique et in­ter­na­tio­nale, sans perdre la no­tion de proxi­mi­té. Si elle a été lan­cée en 2008, cette li­cence a été ima­gi­née en 2004­2005, au mo­ment où le nu­mé­rique était bal­bu­tiant. C’est nor­mal de la faire évo­luer ».

Quand la nou­velle fi­lière se­ra­t­elle mise en place ? La dé­ci­sion de­vrait être prise en dé­cembre, in­dique Ma­thias Ber­nard. « Les ac­cré­di­ta­tions du mi­nis­tère sont don­nées pour cinq ans. Celle de la LPJP s’ar­rête en 2017. Soit nous de­man­dons une dé­ro­ga­tion pour la pro­lon­ger d’un an, soit nous de­man­dons une ou­ver­ture an­ti­ci­pée, dès 2017, pour le DUT et la pro­chaine li­cence pro­fes­sion­nelle, soit nous choi­sis­sons d’ob­ser­ver une an­née blanche ».

Une fi­lière in­fo­com étant dé­jà pré­sente à Cler­mont­fer­rand, la dé­ci­sion peut sur­prendre. « Mais à Cler­mont, la for­ma­tion est aca­dé­mique, alors qu’à Vi­chy son en­vi­ron­ne­ment est plus pro­fes­sion­nel. Nous vou­lons pour­suivre la spé­cia­li­sa­tion de l’offre de Vi­chy au­tour de trois thèmes : sports et san­té, in­for­ma­tique, mul­ti­mé­dia et jour­na­lisme et en­fin in­ter­na­tio­nal. »

La li­cence LPJP paie aus­si son manque de suc­cès. Ils sont en moyenne une quin­zaine d’étu­diants à l’in­té­grer chaque an­née. L’an pas­sé, 65 ont pos­tu­lé, contre 85 en 2015.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.