Le par­tage au jar­din, ça se cultive…

Créée en août der­nier, l’as­so­cia­tion « Tous aux ver­gers ! » a réa­li­sé, hier, ses pre­mières plan­ta­tions

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme actualité - Guy Le­maître guy.le­maitre@cen­tre­france.com

Ils s’y voient dé­jà ! Cueillir les pre­miers fruits d’arbres plan­tés quelques mois plus tôt, la jeune as­so­cia­tion cey­ra­toise « Tous aux ver­gers ! » s’y em­ploie au mieux et avec en­thou­siasme.

Un ter­rain de 600 m2 au pied du bourg de Cey­rat a ser­vi de cadre, hier, à une première étape dé­ter­mi­nante du ver­ger participatif. Loué 15 eu­ros l’an­née par la mai­rie, cet es­pace com­porte dé­jà de me­nus amé­na­ge­ments dé­li­mi­tés par des fi­celles.

« C’est en dé­cou­vrant les jar­dins par­ta­gés de Pes­sac, en Gi­ronde, que j’ai eu l’idée d’en re­pro­duire un à Cey­rat », com­mente Isa­belle, au­jourd’hui pré­si­dente de « Tous aux ver­gers ! ». « Là­bas, ce type de ma­raî­chage nour­rit 80 fa­milles ! », ajoute­t­elle, en­thou­siaste.

Hier, en dé­but d’après­mi­di, près d’une tren­taine d’adhé­rents se sont im­pli­qués dans la plan­ta­tion de huit ar­bustes qui, d’ici un ou deux ans don­ne­ront des pommes, poires, ce­rises, quetsches et reines­claudes, ain­si que plu­sieurs fi­guiers, pe­tits fruits rouges (fram­boises, cas­sis, gro­seilles, mûres) et pieds de vigne.

Quelques jours plus tôt, plu­sieurs bé­né­voles s’étaient em­ployés à ex­traire les pierres et à se­mer. Hier, les trous pré­pa­rés pour ac­cueillir les ar­bustes étaient au centre des pré­oc­cu­pa­tions. Bottes, pelles et fourches ont re­mué cette terre nour­ri­cière dont cha­cun at­tend que ses ver­tus donnent vo­lume, cou­leurs et sa­veurs aux mo­destes pe­tits vé­gé­taux plan­tés.

Pé­pi­nière… d’idées

« Toute l’an­née, le ca­len­drier des chan­tiers al­ter­ne­ra plan­ta­tions, greffes, tailles et cueillettes à tra­vers un travail col­lec­tif. », pré­cise la pré­si­dente. Cô­té en­grais, les jar­di­niers par­ti­ci­pa­tifs n’uti­lisent que ce qui est com­pa­tible avec le bio, sans pour au­tant re­ven­di­quer tout la­bel. C’est ain­si qu’ont été mises à pro­fit de la bouse de vache pour ob­te­nir du com­post, et des graines de plantes mel­li­fères pour at­ti­rer les in­sectes, plus par­ti­cu­liè­re­ment les abeilles. « En fa­ci­li­tant ain­si la pol­li­ni­sa­tion, nous es­pé­rons mettre en place quelques ruches », dé­taille Pierre, l’un des conseillers de l’équipe. Re­pré­sen­tant l’as­so­cia­tion des Cro­queurs de pommes (an­tenne d’au­bière), ce der­nier exerce éga­le­ment au CPIE Cler­mont­dômes de Theix (centre per­ma­nent d’ini­tia­tives pour l’en­vi­ron­ne­ment), sur la com­mune voi­sine de Saint­ge­nèsC­ham­pa­nelle.

Cet hi­ver, une fois la na­ture as­sou­pie, les jar­di­niers au­ront tout loi­sir d’ali­men­ter leur pé­pi­nière d’idées : hô­tels à in­sectes, com­mandes de ma­té­riel ou ter­ rains nou­veaux à pros­pec­ter. Sur ce point, 400 m2 sup­plé­men­taires et très proches de­vraient re­joindre le ter­rain des pre­mières ex­pé­ri­men­ta­tions.

Ef­forts col­la­bo­ra­tifs

Pour l’opé­ra­tion de plan­ta­tion, l’achat d’arbres a coû­té 260 €, au­près de deux pé­pi­nié­ristes, l’un bio, pas l’autre. Par­mi les autres projets col­lec­tifs, le film do­cu­men­taire éco­lo­giste De­main, réa­li­sé par Cy­ril Dion et Mé­la­nie Laurent, sor­ti en 2015, se­ra pré­sen­té le dimanche 22 jan­vier à l’es­pace Culture et Congrès de Cey­rat.

Au plan dé­par­te­men­tal, l’ini­tia­tive de « Tous aux ver­gers ! » sus­cite un bel en­goue­ment car elle est ou­verte à tous. Mais elle doit être as­so­ciée à une dé­marche voi­sine plus an­cienne. À Bois­sé­jour, dans la même com­mune de Cey­rat, 14 fa­milles font du participatif sur 23 par­celles si­tuées sur le sec­teur de Bois­val­lon. Par ailleurs, Cey­rat abrite une as­so­cia­tion pour le main­tien d’une agri­cul­ture pay­sanne (Amap) dans la­quelle échangent adhé­rents et pro­duc­teurs. Par ces ef­forts col­la­bo­ra­tifs axés sur les jar­dins, elle jus­ti­fie son slo­gan pro­mo­tion­nel « L’art de vivre cou­leur na­ture ».

Mais ces pe­tits jar­di­niers, mal­gré leur en­thou­siasme, doivent at­tendre le mois de mars 2017 et son pre­mier ate­lier de greffes.

ÉCOUTE. Les nou­veaux ve­nus ne perdent rien des en­sei­gne­ments et des conseils des plus ex­pé­ri­men­tés.

GROUPE. Quel que soit l’âge, cha­cun es­père ap­por­ter sa patte au col­lec­tif, no­tam­ment en ac­tion sur le ter­rain.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.