Ver­cin­gé­to­rix re­joint De­saix

Re­dé­cou­verte de l’his­toire des bâ­ti­ments et des mo­nu­ments cler­mon­tois

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Clermont vivre sa ville - Pierre-ga­briel Gon­za­lez pgg@orange.fr

La sta­tue de Ver­cin­gé­to­rix au­rait-elle pu être éri­gée ailleurs que sur la place de Jaude ? Oui. Le choix de l’em­pla­ce­ment de la sta­tue du hé­ros ar­verne fut âpre­ment dis­cu­té.

C’est au­jourd’hui une évi­dence, pour­tant le choix de l’em­pla­ce­ment de la sta­tue du hé­ros ar­verne Ver­cin­gé­to­rix fut âpre­ment dis­cu­té. Une lettre adres­sée au pré­fet du Puy­de­dôme en date du 15 avril 1901 pré­cise le contexte : « Un co­mi­té s’est consti­tué dans le but de re­cueillir des sous­crip­tions des­ti­nées à cou­vrir les frais d’une sta­tue à Ver­cin­gé­to­rix. Un ar­tiste émi­nent, Mon­sieur Bar­thol­di (concep­teur de la sta­tue de la Li­ber­té à NewYork, ndlr) a fait ac­cep­ter son oeuvre et au­jourd’hui le bronze est cou­lé ». Le sculp­teur voyait en­fin la réa­li­sa­tion de son oeuvre dont la première maquette re­mon­tait à 1866 !

Deux ans plus tard, en 1868, l’ar­tiste pré­sen­tait en pure perte son pro­jet à l’aca­dé­mie des sciences, belles­lettres et arts de Cler­mont. En 1870, il ex­po­sait un mo­dèle en plâtre de la sta­tue qui était ac­quis par l’état pour être mis en dé­pôt au mu­sée de Cler­mont (au­jourd’hui au Mu­sée Ro­ger­quilliot). En 1898, en­fin, le co­mi­té pour l’édi­fi­ca­tion d’une sta­tue équestre en bronze sur une place de Cler­mont ac­cep­tait le de­vis de Bar­thol­di d’un mon­tant de 37.000 francs, le sculp­teur of­frant ses ho­no­raires. Ce­pen­dant l’ar­tiste ne ces­sait d’être in­quiet sur l’em­pla­ce­ment don­né à sa sta­tue.

La place de Jaude plé­bis­ci­tée par tous

Une lettre du sé­na­teur Hip­po­lyte Go­mot est ré­vé­la­trice : « J’ai pas­sé la soi­rée avec Bar­thol­di qui vient de faire par­tir son Ver­cin­gé­to­rix et se pré­oc­cupe de la place qui l’ac­cueille­ra. Il consi­dère le choix des Sa­lins comme mau­vais et je vois en ce­la qu’il est d’ac­cord avec tous les gens de goût…. Il vou­drait la place de Jaude et le pié­des­tal dont il a pris le mo­dèle à Ve­nise sur un chef­d’oeuvre bien connu… ».

Entre­temps, le conseil mu­ni­ci­pal de Cler­mont a vo­té une sub­ven­tion de 10.000 francs pour la construc­tion du pié­des­tal qui se­ra réa­li­sé par l’en­tre­pre­neur Pou­gheon, do­mi­ci­lié rue Bar­doux. Il faut se sou­ve­nir que le centre de gra­vi­té com­mer­cial de la ville vers 1900 était si­tué plutôt sur le pla­teau cen­tral, au­tour de la ca­thé­drale.

Mal­gré ce­la, un autre cour­rier du co­mi­té ex­pose en­fin la dé­ci­sion qui va dans le sens de la vo­lon­té de l’ar­tiste : « Il s’agit donc de dé­ter­mi­ner l’em­pla­ce­ment sur le­quel se­ra éri­gé le mo­nu­ment des­ti­né à com­mé­mo­rer le sou­ve­nir de la lutte su­prême sou­te­nue par le hé­ros ar­verne, ici, sur les lieux même de son hé­roïque dé­fense. La mu­ni­ ci­pa­li­té et le co­mi­té se sont mis d’ac­cord. Ils sont convain­cus de ré­pondre aux voeux una­nimes de la po­pu­la­tion cler­mon­toise en dé­si­gnant la place de Jaude comme seule digne de re­ce­voir le mo­nu­ment pro­je­té… » (*). Cette lettre fai­sait table rase de toutes les hé­si­ta­tions pré­cé­dentes.

Une sta­tue sur rou­lettes

On avait fa­bri­qué une re­pré­sen­ta­tion en bois de la sta­tue de Ver­cin­gé­to­rix, mon­tée sur rou­lettes ce qui per­met­tait de la dé­pla­cer fa­ci­le­ment vers les dif­fé­rentes places de la ville… Les dé­trac­teurs du pro­jet al­lant même jus­qu’à sug­gé­rer de mon­ter éga­le­ment la sta­tue dé­fi­ni­ti­ ve sur rou­lettes afin de la chan­ger ré­gu­liè­re­ment de lieu ! La lettre ajou­tait : « Tou­te­fois, il est loin de toutes pen­sées d’exi­ler la sta­tue de vain­queur de Ma­ren­go, le gé­né­ral De­saix, qui ha­bite dé­jà la place. Il ne se­ra pas exi­lé et la sta­tue de Ver­cin­gé­to­rix se­ra éri­gée de l’autre cô­té de Jaude dans l’axe de la rue de l’ecu (ac­tuelle ave­nue des EtatsU­nis)… » Tout sem­blait prêt pour re­ce­voir la sta­tue de cinq tonnes par­tie à pe­tite vi­tesse entre Pa­ris et Cler­mont.

(*) Source : Ar­chives mu­ni­ci­pales de Cler­mont­fer­rand.

IM­PO­SANT. Dé­part du char à va­peur De Dion à des­ti­na­tion de Cler­mont. (DOC. LE PE­TIT PA­RI­SIEN)

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.