Une na­ture sous bonne garde

Jean­phi­lippe Rey­gade est garde na­ture dans le Can­tal pour le parc na­tu­rel ré­gio­nal des volcans d’au­vergne. L’en­tre­tien et l’amé­na­ge­ment des sen­tiers pé­destres font par­tie de ses mis­sions de pré­ser­va­tion de la na­ture.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Chem­cha Rabhi

La mon­tagne élève sou­vent les hommes qui y naissent. Les vrais le lui rendent bien. Ori­gi­naire de Man­dailles, Jean­phi­lippe Rey­gade a gran­di avec vue sur les monts du Can­tal. En de­ve­nant garde na­ture au parc na­tu­rel ré­gio­nal des volcans d’au­vergne, qui gère le site Na­tu­ra 2000, il a fait de la pré­ser­va­tion et la va­lo­ri­sa­tion de son mi­lieu d’ori­gine, un che­val de ba­taille. Par­mi ses mis­sions, l’en­tre­tien et l’amé­na­ge­ment des sen­tiers.

Ce ma­tin­là, le so­leil, contra­rié par les vents de la val­lée de l’im­pra­dine, a dû mal à ré­chauf­fer l’air. La marche vers les hau­teurs avec un char­ge­ment de plu­sieurs ki­los sur le dos va vite en­cou­ra­ger le garde na­ture à quit­ter la veste. C’est à dos d’hommes que les ma­té­riaux, non trai­tés, sont trans­por­tés jus­qu’au chan­tier sur le che­min des crêtes entre Peyre Arse et puy Ma­ry.

Le pas­sage désor­ga­ni­sé des mar­cheurs et l’éro­sion ont lais­sé des ci­ca­trices sur cette por­tion du GR 400 qui a fait l’ob­jet de soins. « On es­saie de ci­bler une zone chaque an­née. L’éro­sion, la dé­gra­da­tion guident la prio­ri­té de nos chan­tiers », ex­plique le pro­fes­sion­nel, re­joint par deux gardes sai­son­niers, l’été der­nier.

Sur-me­sure

L’en­jeu des tra­vaux, réa­li­sés par le syn­di­cat mixte du parc dont l’an­tenne can­ta­lienne est à Mu­rat, est de res­tau­rer l’équi­libre du lieu et du mi­lieu dans le res­pect du pay­sage. Fin connais­seur du ter­rain, Jean­phi­lippe Rey­gade es­saie de pen­ser ces ré­no­va­tions dans les moindres dé­tails, « avec stra­té­gie ». Pour « ca­na­li­ser » les ran­

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.