La cui­sine d’une vie

Au­cun in­gré­dient su­per­flu dans La Cheffe, ro­man d’une cui­si­nière concoc­té par Ma­rie Ndiaye. L’his­toire d’une femme in­tègre.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche - Pas­cale Fau­riaux pas­cale.fau­riaux@cen­tre­france.com La Cheffe, ro­man d’une cui­si­nière.

Ce ro­man d’une cui­si­nière est écrit d’une seule voix, du dé­but à la fin, sans l’in­ter­rup­tion de cha­pitres. Une seule voix pour ra­con­ter une seule vie, celle de la Cheffe, cette cui­si­nière en quête d’as­cé­tisme, aux an­ti­podes des fio­ri­tures ou du sno­bisme qui en­tourent par­fois cette ac­ti­vi­té de­ve­nue à la mode.

Le nar­ra­teur a tra­vaillé pour la Cheffe, dans son res­tau­rant, où les dis­cus­sions d’après­ser­vice, dans une cui­sine net­toyée de son ac­ti­vi­té, lui ont per­mis de mieux la connaître, de mieux cer­ner cette femme in­sai­sis­sable. Au plus grand re­gret du nar­ra­teur d’ailleurs. Car il est tom­bé amou­reux d’elle, un amour sans es­poir car la Cheffe n’a vé­cu que par et pour la cui­sine : « Oui, la Cheffe était une illu­mi­née pai­sible, une fa­na­tique ré­ ser­vée, son in­can­des­cence était dis­si­mu­lée et pro­fonde ».

C’est ce que l’on com­prend au fil des pages qui re­tracent avec pré­ci­sion cette vie dans le sud­ouest de la France. Car, pour tout ce qui est an­té­rieur à leur ren­contre, et pour tout ce que la Cheffe ne lui a pas dit, le nar­ra­teur a en­quê­té, in­ter­ro­gé des té­moins, vi­si­té des lieux, dans un « épui­sant dé­sir de connaître toute la vie et toutes les sta­tions de la Cheffe, de connaître d’elle plus et mieux qu’elle­même ».

Au fil des pages, c’est aus­si un peu de sa propre exis­tence que livre le nar­ra­teur, au compte­gouttes. C’est à la fin du ro­man qu’un autre lien est éta­bli entre la Cheffe et lui­même.

L’écri­ture de Ma­rie Ndiaye re­joint l’in­té­gri­té cu­li­naire de la Cheffe : aucune fa­ci­li­té, une seule lo­gique, des phrases ci­se­lées pour rendre une si­tua­tion sans aucune conces­sion. Une pé­pite à sa­vou­rer…

« Une illu­mi­née pai­sible »

LANDES. Les pins sont les té­moins des pre­miers pas de la Cheffe en cui­sine, l’été de ses 16 ans.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.