Chas­saigne prêt à être can­di­dat

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - France & monde actualités - Lau­rence Cou­pé­rier

Le dé­pu­té com­mu­niste du Puy-dedôme, An­dré Chas­saigne, se fri­sait les mous­taches, hier soir, de voir le scé­na­rio qu’il avait fa­rou­che­ment dé­fen­du le ma­tin à la tri­bune triom­pher « lar­ge­ment », bien au-de­là de ce qu’il at­ten­dait : 53 % pour une can­di­da­ture du Par­ti com­mu­niste à la pré­si­den­tielle, 44 % pour le ral­lie­ment à Mé­len­chon, et 3 % d’abs­ten­tion. Ce sont les mi­li­tants qui tran­che­ront les 24, 25 et 26 no­vembre, va­li­dant ou pas la po­si­tion du conseil na­tio­nal. Si les com­mu­nistes per­sistent et signent, ils au­ront alors à choi­sir leur propre can­di­dat à la pré­si­den­tielle : « C’est le conseil na­tio­nal qui fe­ra des pro­po­si­tions », rap­pelle An­dré Chas­saigne. « S’il pense que je suis le mieux à même de por­ter la voix des com­mu­nistes, bien sûr j’ac­cep­te­rai ! Ce­la peut aus­si être Pierre Laurent, notre se­cré­taire na­tio­nal, ou un(e) jeune can­di­dat(e)… et il y au­ra sans doute aus­si des can­di­da­tures in­di­vi­duelles. » Et s’il n’est pas choi­si ? « C’est tout à fait clair, je ne fe­rai pas acte de can­di­da­ture in­di­vi­duelle. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.