Le CABCL avec ex­pé­rience et pa­tience

Grâce à une se­conde pé­riode plus maî­tri­sée

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports rugby - Ben­ja­min Pom­mier

Alors, oui, ce fut loin d’être par­fait pour Brive, hier soir. Oui, il y a eu des ap­proxi­ma­tions en pa­gaille de Bri­vistes qui se sont mon­trés trop im­pa­tients en première pé­riode mais tout de même.

Il y a quelques mois, à 9­9 à la pause face à la lan­terne rouge du clas­se­ment, le CABCL au­rait eu toutes les peines du monde à ren­ver­ser la va­peur.

Face à Bayonne, il n’en fut fi­na­le­ment rien tant les hommes de Ni­co­las Go­di­gnon étaient su­pé­rieurs dans bien des do­maines à Bayonne.

Et si cer­tains se sont prê­tés à la con­fi­dence que le ton était mon­té dans les ves­tiaires cor­ré­ziens à la pause, Brive a par­fai­te­ment su se re­cen­trer et ca­na­li­ser ses en­vies de grandes lar­geurs pour re­ve­nir aux fon­da­men­taux. Les pre­mières mi­nutes de la ren­contre étaient d’ailleurs lar­ge­ment do­mi­nées par les Bri­vistes qui pro­po­saient un gros vo­lume de jeu.

Sauf qu’à force de faire trop de « large, large », ils fi­nis­saient par s’ex­po­ser aux contres de Bayonne qui n’avait que ces mu­ni­tions pour exis­ter. Ben­ja­min La­peyre au­rait bien pu mettre les siens sur de bons rails mais M. Des­cottes si­gna­lait un en­avant qui per­met­tait à l’avi­ron de ne pas som­brer, dès le quart d’heure de jeu.

Do­mi­nés en puis­sance par un Koya­mai­bole une nou­velle fois de ga­la et pris en conquête dans le sillage d’un Lu­cas Poin­tud en forme, les joueurs de Vincent Et­che­to se nour­ris­saient des fautes de mains cor­ré­ziennes pour vi­rer à éga­li­té à la pause.

Avant donc que le CABCL ne fi­nisse par mettre la char­rue der­rière les boeufs pour construire pa­tiem­ment son suc­cès. Bayonne, pri­vé de bal­lons et sans so­lu­tion of­fen­sive ne fai­sait alors que su­bir. Guillaume Na­my d’abord puis Si­sa Koya­mai­bole en­suite pla­çaient Brive sur or­bite et à dix mi­nutes du terme, le bo­nus of­fen­sif était en­core en ligne de mire. Fi­na­le­ment en vain.

Et si Brive de­vra se conten­ter d’une « simple » vic­toire face à Bayonne, il a sur­tout dé­mon­tré que Cler­mont n’était qu’un ac­ci­dent de par­cours et qu’il pou­vait, bel et bien, se per­mettre de re­gar­der vers le haut du clas­se­ment.

DÉ­LI­VRANCE. Au­teur d’une pres­ta­tion ma­jus­cule, Koya­mai­bole a ponc­tué son ré­ci­tal par un es­sai en force. PH. FRED LHERPINIÈRE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.