Cler­mont at­tend des jours meilleurs

Après le nul ra­me­né de Nîmes, ven­dre­di soir (1­1)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports football - Di­dier Cros

Après la vic­toire la­bo­rieuse de la se­maine pré­cé­dente contre Amiens (1-0), Cler­mont a en­core eu le mé­rite de ra­me­ner un point de Nîmes, au terme d’une ren­contre où il a éta­lé de nou­veau trop d’in­suf­fi­sances. Mais les Cler­mon­tois ont en­core fait preuve de va­leurs mo­rales.

Par­tant du sa­cro­saint prin­cipe que tout point ra­me­né de l’ex­té­rieur est bon à prendre, Cler­mont est re­ve­nu avec un ré­sul­tat po­si­tif, ven­dre­di soir de Nîmes (1­1). Il lui per­met de faire le dos rond et d’avan­cer dou­ce­ment en at­ten­dant ou en es­pé­rant des jours meilleurs. En cette pé­riode de di­sette en terme de conte­nu, Cler­mont a le mé­rite de faire le maxi­mum avec le mi­ni­mum.

Ce match nul, ce deuxième à l’ex­té­rieur après ce­lui ob­te­nu à Niort, lui per­met de main­te­nir un écart consé­quent de six points avec le bar­ra­giste (La­val), mais l’écart avec le po­dium est pas­sé de six à huit lon­gueurs. Il est à la me­sure de la dif­fé­rence exis­tant entre le ni­veau ac­tuel de Cler­mont et ce­lui des équipes jouant les pre­miers rôles.

Des ver­tus. Comme contre Amiens la se­maine der­nière, les Cler­mon­tois ont su faire preuve d’un froid réa­lisme en conver­ tis­sant l’une de leurs rares oc­ca­sions (deux tirs ca­drés seule­ment dans le match).

Il faut aus­si leur re­con­naître une ca­pa­ci­té à ne pas re­non­cer et à se re­mo­bi­li­ser en cours de ren­contre. En grande dif­fi­cul­té col­lec­ti­ve­ment, ils ont su res­ser­rer les bou­lons. En ce mo­ment, c’est plus sur leurs qua­li­tés mo­rales que sur leur fond de jeu que les co­équi­piers de Cé­dric Avi­nel peuvent s’ap­puyer pour grat­ter des points im­por­tants. En at­ten­dant le re­tour d’un peu de lu­mière dans le col­lec­tif.

En panne. Car comme contre Amiens, Cler­mont a mon­tré beau­coup de la­cunes dans son ani­ma­tion of­fen­sive. Le pas­sage en 44­2 n’a pas ap­por­té de ré­ponse va­lable (voir par ailleurs) ni de so­lu­tion col­lec­tive. Cler­mont a eu la pos­ses­sion (60 %), mais il n’a pas su trans­for­mer cette do­mi­na­tion, no­tam­ment en deuxième pé­riode en pres­sion et en oc­ca­sions.

Ven­dre­di, il y a eu en­core beau­coup trop de dé­chets tech­niques. Les Cler­mon­tois avaient aus­si du mal à se trou­ver. Alors que Guer­bert ne fi­gu­rait pas sur la feuille de match dans le Gard et que Eko­bo est en­core en phase de re­prise, Cler­mont est tou­jours à la re­cherche de la bonne for­mule au mi­lieu de ter­rain, où Es­pi­no­sa était as­so­cié à Pe­rei­ra Lage pour la première fois au coup d’en­voi en L2.

Dans le coeur du jeu, Cler­mont a aus­si été en dif­fi­cul­té dans la ré­cu­pé­ra­tion, même s’il a bien rec­ti­fié le tir dans ce do­ maine en se­conde pé­riode, en éle­vant le cur­seur de l’agres­si­vi­té, comme le fai­sait re­mar­quer Co­rinne Diacre. Il ne reste main­te­nant à Cler­mont qu’à in­jec­ter plus de flui­di­té dans son jeu. Ce n’est pas la tâche la plus fa­cile.

PREMIÈRE. Pour la première fois cette sai­son en L2, Du­gi­mont a été ti­tu­la­ri­sé en pointe dans un 4-4-2. PHO­TO PQR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.