« L’équipe se­ra au moins aus­si forte »

Re­nou­ve­lé à près de 50 %, le Team Pro Im­mo ali­gne­ra douze cou­reurs la sai­son pro­chaine

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports auvergne - Ra­phaël Ro­chette ra­phael.ro­chette@cen­tre­france.com

Le Team Pro Im­mo a réuni son ef­fec­tif 2017 pour pré­pa­rer la pro­chaine sai­son, hier à Riom. Une équipe for­te­ment re­nou­ve­lée que son pré­sident, Ni­co­las Roux, es­time « au moins aus­si forte ».

La sai­son 2016 à peine fi­nie, le Team Pro Im­mo Ni­co­las Roux est dé­jà en train de pré­pa­rer la sui­vante. Hier, les cou­reurs de l’ef­fec­tif 2017 ont par­ti­ci­pé à une jour­née de co­hé­sion à Riom. Ni­co­las Roux, le pré­sident de la struc­ture puy­dô­moise a ac­cueilli les nou­veaux et fixé la ligne de conduite. On fait le point avec lui.

« Florent Pe­rei­ra est re­van­chard »

Que pen­sez-vous de votre re­cru­te­ment pour la sai­son 2017 ? Il n’est pas ex­ces­si­ve­ment quan­ti­ta­tif, mais je le trouve qua­li­ta­tif. Les nou­veaux ne sont pas très nom­breux, mais on a la chance de ré­cu­pé­rer de su­per cou­reurs. Les pros Florent Pe­rei­ra (voir ci­contre), Théo Vim­père et Pierre­hen­ri Le­cui­si­nier vont rou­ler avec nous l’an pro­chain, ain­si qu’un jeune pro­met­teur, Alexis Car­lier. Karl Lauk nous a confir­mé qu’il res­te­rait. Si l’on ajoute Pierre Bon­net et Sé­bas­tien Four­net­fayard, qui conti­nuent avec nous, on au­ra six cou­reurs qui pren­dront le dé­part de chaque course en se di­sant : « on peut ga­gner ». On a des rou­leurs, des grim­peurs… C’est une vraie équipe !

Sur le pa­pier, est-elle plus forte que celle de cette an­née ? Elle est au moins aus­si forte, bien évi­dem­ment. Se­ra­t­elle aus­si forte que celle de 2015 ? Je ne sais pas. En tout cas, il y a la vo­lon­té chez les gar­çons de cou­rir tous en­semble. Ils sont mo­ti­vés et ont en­vie d’ac­com­plir de belles choses. On a réa­li­sé une su­per fin de sai­son. On peut es­pé­rer pro­lon­ger cette bonne dy­na­mique en dé­but d’an­née pro­chai­ ne. Certes, on n’au­ra pas énor­mé­ment de cou­reurs (12 dans l’ef­fec­tif de DN1, ndlr), mais des très bons.

Si Florent Pe­rei­ra ne re­trouve pas d’équipe chez les pros, vous lui gar­dez donc une place au Team Pro Im­mo…. C’est une évi­dence pour nous, d’ailleurs il a dé­jà son vé­lo ! Il était là à la créa­tion du club, en 2012. Il a fait quatre ans chez nous, avant de pas­ser pro. À Rou­baix, il n’a pas fait une mau­vaise sai­son. Mais on ne peut pas tout à la fois lui de­man­der de faire le dé­but de course, d’em­me­ner les sprin­teurs et puis d’avoir des ré­sul­tats… Il est re­van­chard. Il a en­vie de prou­ver qu’il avait sa place chez les pros. C’est un gar­çon qui est à l’aise sous la cha­leur, dans des condi­tions dif­fi­ciles, il sent bien la course et il est très adroit sur un vé­lo. Je pense qu’il va faire une très bonne sai­son avec nous et se re­lan­cer.

« Karl Lauk est un sa­cré sprin­teur »

Vous évo­quez les rou­leurs et les grim­peurs, mais vous au­rez éga­le­ment une pé­pite du sprint dans vos rangs, avec Karl Lauk… Oui, sauf coup de Tra­fal­gar. À moins qu’une équipe pro lui fasse une offre qu’il ne puisse re­fu­ser. Rein Taa­ramäe, qui est le grand frère de tous les jeunes cou­reurs es­to­niens, lui conseille de res­ter une sai­son chez nous. S’il a de très bons ré­sul­tats, comme je le pense, ça lui per­met­tra de pas­ser pro en 2018. C’est un sa­cré sprin­teur. J’es­père qu’il se mon­tre­ra plus en dé­but de sai­son. Sur des courses re­la­ti­ve­ment plates, où il au­ra son mot à dire, on fe­ra le né­ces­saire pour l’em­me­ner au sprint dans les meilleures condi­tions.

Un jeune du VCCA, Simon Ca­va­gna, re­joint votre équipe. Pour­quoi l’in­té­grer seule­ment avec la ré­serve ? Simon, on le suit de près, comme on l’avait fait pour son frère (Ré­mi). Il a de bons gènes ! Il sort des ju­niors et cour­ra en 2e ca­té­go­rie. On l’aide, mais il n’est pas en­core au ni­veau d’un bon élite. Il se­ra in­té­gré dans l’équipe au coup par coup, dans le but qu’il pro­gresse le plus pos­sible. Il a une marge de pro­gres­sion im­por­tante, il faut al­ ler pe­tit à pe­tit. Il doit dé­jà ga­gner des courses de 2e ca­té­go­rie pour pou­voir pos­tu­ler à l’équipe 1re.

Pre­mier ob­jec­tif pour l’équipe en 2017 ? Comme les autres an­nées, le Cir­cuit du Bé­dat. Avant, on fe­ra quelques courses pré­pa­ra­toires, à par­tir de mi­fé­vrier au Pays Basque.

IN­TÉ­GRA­TION. Au Team Pro Im­mo, les an­ciens ont ac­cueilli les nou­veaux hier à Riom. PHO­TO R.R.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.