« Ces OGM qui ne disent par leur nom »

Une action de la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne, hier

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région actualité - Phi­lippe Cros

Sur le par­king du Gamm Vert de Cour­non, Chan­tal Gas­cuel in­ter­pelle une cliente. « On vient voir s’ils vendent des OGM dans ce ma­ga­sin. »

« Non, mer­ci. Je n’en veux pas de ces choses­là, lui ré­pond la dame. Et je sais de quoi je parle, je suis fille d’agri­cul­teur. »

Hier après­mi­di, dans deux ma­ga­sins de l’ag­glo­mé­ra­tion cler­mon­toise, une di­zaine de mi­li­tants de la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne ont me­né cette action de sen­si­bi­li­sa­tion contre « les nou­veaux OGM », ce qu’on ap­pelle les « new bree­ding tech­no­lo­gies ». « Des OGM qui ne disent pas leur nom », pour le syn­di­cat agri­cole.

Ba­taille ré­gle­men­taire

« Notre ob­jec­tif est d’in­for­mer les gens sur ces nou­velles tech­no­lo­gies de mo­di­fi­ca­tion gé­né­tique qui ne disent pas leur nom, ex­plique la mi­li­tante de la Conf’. Dans le Puyde­dôme, on garde un oeil sur Li­ma­grain et ses marques de se­mence, Vil­mo­rin, Té­zier, Clause et Vi­ta. Pour eux, ces nou­velles tech­no­lo­gies ne sont pas des OGM. »

Le groupe se­men­cier au­ver­gnat est d’ailleurs en action ces der­niers jours, dans le but d’in­ter­pel­ler les po­li­tiques « sur les nou­velles tech­niques d’amé­lio­ra­tion des plantes ». Li­ma­grain mi­lite « pour que l’on ne classe pas de fa­çon uni­forme l’en­semble des nou­velles tech­niques sous le seul vo­cable D’OGM ».

Un dis­cours qui ne convainc pas les mi­li­tants de la Con­fé­dé­ra­tion pay­sanne qui dé­noncent le lob­bying des se­men­ciers au­près du Haut conseil des bio­tech­no­lo­gies, char­gé d’étu­dier les ques­tions po­sées par les OGM.

« La ba­taille est au­jourd’hui ré­gle­men­taire. Nos ac­tions, qui vont s’ins­crire dans la du­rée, sont là pour contrer ces lob­bies et pour in­for­mer le grand pu­blic. Au­jourd’hui, il risque d’y avoir des OGM dans nos jar­dins, nos champs et nos as­siettes sans qu’on le dise aux gens. »

En plus de de­man­der un éti­que­tage plus pré­cis de ces se­mences, la Con­fé­dé­ra­tion de­mande « l’in­ter­dic­tion de bre­ve­ter le vi­vant » (les gènes). De son cô­té, Li­ma­grain plaide pour « des bre­vets uni­que­ment pour des in­no­va­tions tech­no­lo­giques ».

ACTION. Les mi­li­tants ont dé­bu­té leur action par ce ma­ga­sin Gamm Vert, avec l’in­ten­tion de col­ler des éti­quettes d’alerte sur des se­mences de la marque Vil­mo­rin. PHO­TO JEAN-LOUIS GORCE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.