INDISCRÉTIONS SOU­TIEN AU CAN­DI­DAT SAR­KO­ZY. UN GEN­DARME AU CHE­VET DES PO­LI­CIERS.

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme les coulisses de l'actualité -

SWITCH.

Après ré­exa­men de la dé­ci­sion ini­tiale des ins­tances na­tio­nales, le par­ti so­cia­liste du Puy-de-dôme a fixé la ré­par­ti­tion des cir­cons­crip­tions ré­ser­vées aux femmes de la ma­nière sui­vante : les pre­mière, deuxième et qua­trième cir­cons­crip­tions se­ront ré­ser­vées à une can­di­da­ture fé­mi­nine ; les troi­sième et cin­quième se­ront ou­vertes à un can­di­dat in­dif­fé­rem­ment homme ou femme. Dans la ver­sion ini­tiale, la 4e cir­co (Is­soire) était ou­verte et la 5e (Thiers/am­bert/pont­du-châ­teau…) était ré­ser­vée à une femme. Les can­di­da­tures doivent être dé­po­sées avant le 18 no­vembre.

LE JAM­BON, LES FRITES, ET…

En ré­ponse à la phrase de Ni­co­las Sar­ko­zy, « le pe­tit qui ne prend pas de tranche de jam­bon, il pren­dra une double ra­tion de frites », le maire UDI de Cé­ba­zat Fla­vien Neuvy (@fla­vien­neu­vy) a pos­té ce tweet amu­sé : « Je me rends compte que NS a ou­blié de pré­ci­ser si avec la double por­tion de frites il y au­rait une double por­tion de ket­chup. Fâ­cheux ou­bli. »

LE MI­NISTRE DE LA JUS­TICE BIEN­TÔT À CLER­MONT ?

Lors de la vi­site du chan­tier de la fu­ture Mai­son de la Jus­tice et du Droit de Cler­mont-fer­rand, mer­cre­di, le maire, Oli­vier Bian­chi, et le pré­sident du tri­bu­nal de grande ins­tance, Jean-claude Pier­ru, ont évo­qué leur vo­lon­té de faire ve­nir Jean-jacres ques Ur­voas, mi­nistre de la Jus­tice, lors de l’inau­gu­ra­tion. La fin des chan­tiers est pré­vue pour dé­but avril.

Brice Hor­te­feux et Da­vid Douillet se ren­dront dans l’al­lier de­main lun­di 14 no­vembre. Dans la pers­pec­tive de la primaire de la droite et du centre, ils par­ti­ci­pe­ront en­semble à une réu­nion publique de sou­tien à Ni­co­las Sar­ko­zy or­ga­ni­sée à 19 heures, à Saintpour­çain-sur-sioule, salle Mi­ren­dense.

ÉVA­SION FIS­CALE.

En pré­sence du dé­pu­té Alain Boc­quet et du sé­na­teur Eric Boc­quet, au­teurs du livre « Sans do­mi­cile fisc », le dé­pu­té com­mu­niste An­dré Chas­saigne or­ga­nise un dé­bat pu­blic, mer­cre­di pro­chain, à 19 heures, à l’es­pace du Mou­lin de l’etang à Billom, sur le thème : « S’at­ta­quer à l’éva­sion fis­cale et mettre l’éco­no­mie au ser­vice de l’hu­main ». Une soi­rée ani­mée par An­toine Thi­bou­me­ry, an­cien ré­dac­teur en chef du jour­nal Les Echos. Une « dé­marche ci­toyenne d’ana­lyse et de co-éla­bo­ra­tion de me­sures concrètes à por­ter à l’as­sem­blée na­tio­nale », as­sure An­dré Chas­saigne.

STE­FA­NI­NI DANS SON COU­LOIR.

Dans un ar­ticle de Pa­ris-match consa­cré à ces hommes de l’ombre qui di­rigent les cam­pagnes des can­di­dats à la primaire de droite, l’an­cien pré­fet du Puy-de-dôme Pa­trick Ste­fa­ni­ni, qui di­rige le staff de Fran­çois Fillon, as­sure que « jus­qu’au soir du pre­mier tour, cha­cun est dans son cou­loir ». Après ? Tout dé­pen­dra des ré­sul­tats. Ma­ni­fes­te­ment, ces hommes de l’ombre semblent en tout cas avoir l’ha­bi­tude de se ren­con­trer. Il ne faut ja­mais ga­ger l’ave­nir…

LES THERMES DE CHÂTEL EN BONNE SAN­TÉ.

Le bi­lan de la sai­son des Thermes de Châtel-guyon est très po­si­tif, avec la barre des 6.000 cu­ristes fran­chie. Pour la 8e an­née consé­cu­tive, l’éta­blis­se­ment en­re­gistre une nou­velle pro­gres­sion de fré­quen­ta­tion avec no­tam­ment + 4,4 % en­re­gis­trés en cu- conven­tion­nées. De bon au­gure avant le lan­ce­ment du pro­jet de construc­tion d’un nou­veau Re­sort ther­mal, avec 80 em­plois à la clé. Les thermes ac­tuels se­ront en­core uti­li­sés pen­dant deux ans.

Mer­cre­di, Da­nièle Pol­vé-mont­mas­son, pré­fète du Puy-de-dôme, s’est ren­due au com­mis­sa­riat cen­tral de Cler­mont-fer­rand pour ren­con­trer les po­li­ciers et en­tendre leurs do­léances, ob­jets de plu­sieurs ma­ni­fes­ta­tions ces der­nières se­maines. Aux cô­tés de la re­pré­sen­tante de l’état, Franck Mau­ry qui n’est autre que… ca­pi­taine de gen­dar­me­rie ac­tuel­le­ment dé­ta­ché au poste de chef du pôle sé­cu­ri­té à la pré­fec­ture. Ain­si, même s’il ne porte pas le même uni­forme, il sem­blait ex­pli­quer qu’il avait par­fai­te­ment cap­té les réa­li­tés du ter­rain aux­quelles sont confron­tées les forces de l’ordre.

CAN­DI­DA­TURE CI­TOYENNE À THIERS.

Membre no­tam­ment du Col­lec­tif ci- toyen thier­nois ou du Fo­rum so­li­daire de Thiers pour l’ac­cueil des ré­fu­giés, la Thier­noise Cha­kou­ra To­pal se lance dé­sor­mais dans la cam­pagne pour l’élec­tion pré­si­den­tielle d’avril-mai 2017. Dans une lettre ou­verte des­ti­née au dé­pu­té An­dré Chas­saigne, elle ex­plique les mo­ti­va­tions de son en­ga­ge­ment dans cette can­di­da­ture ci­toyenne. « Le-la can­di­dat-e choi­si-e pour in­car­ner le pro­gramme, co-bâ­ti avec les ci­toyens, de­vra pré­sen­ter en même temps que sa can­di­da­ture, une équipe gou­ver­ne­men­tale pré­sé­lec­tion­née par­mi les par­tis po­li­tiques et les ci­toyens qui au­ront oeu­vré à cette can­di­da­ture com­mune et ce pro­gramme com­mun. Les ci­toyens vo­te­raient donc pour une per­sonne, en­tou­rée d’un fu­tur gou­ver­ne­ment, dé­jà prêt, au len­de­main de l’élec­tion pré­si­den­tielle, à as­su­mer ses fonc­tions et à gé­rer des prio­ri­tés par­fai­te­ment connues », pré­sente-telle, ap­pe­lant de ses voeux le dé­pu­té à sou­te­nir cette ini­tia­tive.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.