Ma­thieu Lip­pé : « C’est très ins­pi­rant de pas­ser dix jours comme ça »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Si on sortait -

La syn­thèse est re­la­ti­ve­ment vite réa­li­sée : « C’était une su­per-édi­tion » ! Dixit Jacques Ma­de­bene, di­rec­teur de Sémaphore et du fes­ti­val Sémaphore en chan­son, dont l’édi­tion 2016 a trou­vé sa conclu­sion, hier soir, avec le concert seul en scène de Ca­li.

« J’ai ai­mé l’état d’es­prit qui a ré­gné tout au long. Ce n’est pas aus­si évident que ça, il y a beau­coup de monde, les ar­tistes, les bé­né­voles (une tren­taine), l’équipe de la salle, l’équipe tech­nique. Glo­ba­le­ment, la fré­quen­ta­tion est sa­tis­fai­sante et la pro­gram­ma­tion, avec des an­ciens qui ont as­su­ré comme Cla­ri­ka, Mios­sec, Ca­li, Mi­ckey 3D, et des jeunes qui pointent le bout de leur nez, a bien fonc­tion­né. Je note éga­le­ment que, pour la pre­mière fois, Les ren­contres Mat­thieuCôte ont at­ti­ré près de 600 per­sonnes ».

« Des mo­ments hu­mains »

Un coup de coeur ? « Oui, plu­sieurs même, mais si je dois en mettre un en avant, c’est le par­rain de cette édi­tion, Ma­thieu Lip­ pé. Il a su créer du lien entre tous, a été très pré­sent, très dis­po. Et c’est un ar­tiste ma­gni­fique ». Qu’en dit le par­rain concer­né, avec son fort ac­cent ca­na­dien ? « C’est beau­coup d’hon­neur tout ça ! Moi j’ai pas­sé de chouettes mo­ments ici, des mo­ments hu­mains. Et puis, c’est très ins­pi­rant de voir tant de monde, tant de choses dif­fé­rentes pen­dant une di­zaine de jours. J’ai fait beau­coup de dé­cou­vertes qui vont me nour­rir pour mes al­bums à ve­nir ».

LE PAR­RAIN. Ma­thieu Lip­pé s’est ré­ga­lé. PHO­TO THIER­RY LINDAUER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.