À CHAUD

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports football - VOL­VIC (Stade Mi­chel-cham­ple­boux).

Un scé­na­rio cruel pour une éli­mi­na­tion im­mé­ri­tée. Il fal­lait bien tout ce­la pour pous­ser Vol­vic en de­hors de la Coupe de France, hier soir, face à Alès (CFA 2), dans un stade Cham­ple­boux en fête. Le but qui avait per­mis aux lo­caux de me­ner était un peu heu­reux certes, mais l’éga­li­sa­tion gar­doise tout au bout d’un in­ter­mi­nable temps ad­di­tion­nel et sur­tout la séance des tirs au but, où la tête et les jambes n’y étaient plus, privent les co­équi­piers de l’ex­cellent Le­moigne d’une qua­li­fi­ca­tion pour le 8e tour.

Jean­ré­mi Fer­ra­ton avait de­man­dé à ses joueurs de ne pas cal­cu­ler et de mettre un peu de fo­lie. Il n’a pas eu à re­nou­ve­ler ses consignes d’avant­match.

La dif­fé­rence n’a pas sau­té aux yeux dans un stade en­core bien gar­ni et gen­ti­ment ani­mé par les fer­vents sup­por­ters du cru. Un pu­blic qui a sa­lué l’ac­ti­vi­té de Four­nier aux deux ex­tré­mi­tés du ter­rain. Im­pec­cable pour éloi­gner le dan­ger de la tête sur un contre bien conduit par Alès (16e), il avait au­pa­ra­vant adres­sé la pre­mière frappe du match, sans dan­ger tou­te­fois pour Gar­cia.

VOL­VIC 1 - ALÈS 1 (1-3 AUX TAB)

Buts. Avertissements. Evesque (56e). Vol­vic. Al­mei­da ; Cor­bin, Mas­sa­crier, Bailly, Le­moigne (cap.), Ce­re­sa, Four­nier (Va­lin 61e), Cel­lier, De­laspre (Brunel 95e), Magne, Bar­bat (Der­ville 110e). En­tr. : J.-R. Fer­ra­ton. Alès. Gar­cia ; Be­laz­zoug (Par­rot 109 ), De Mon­tant, Mar­ti­nez (Millet 86 ), Ri­tas (cap.), Ama­zou, Cha­bas­sut, Evesque, Mou­zaoui (Es­ter­nel 94e), Fer­rei­ra, Coun­dou­ris. En­tr. : H. Ta­bou­di.

Des gar­diens qui, à par­tir de la de­mi­heure, ont été net­te­ment moins spec­ta­teurs d’une par­tie bien plus ani­mée. Al­mei­da, le Vol­vi­cois, s’est d’abord in­ter­po­sé avec brio sur une tête de Fer­rei­ra (32e). Trois mi­nutes plus tard, Gar­cia a sor­ti un ar­rêt de grande classe sur la tête sma­shée de Cel­lier, avant de re­pous­ser une frappe de Four­nier (42e).

Vol­vic a plei­ne­ment te­nu son rôle et af­fi­ché un état d’es­prit ré­so­lu­ment po­si­tif, avant de su­bir et de re­cu­ler. Alès a dé­ci­dé d’ac­cé­lé­rer et im­po­sé une grosse ca­dence em­pê­chant les lo­caux de sor­tir pro­pre­ment de leur camp. Lo­gi­que­ment, Al­mei­da a été da­van­tage sol­li­ci­té par des Cé­ve­nols mon­tant sin­gu­liè­re­ment en gamme au fil des mi­nutes.

Les vagues des vi­si­teurs sont re­ve­nues de plus en plus fortes et de plus en plus ra­pi­de­ment, jus­qu’à cette oc­ca­sion pour Millet (90e+2) bien contrée, juste avant de par­tir en pro­lon­ga­tion. Une de­mi­heure, plus cinq mi­nutes, où Vol­vic a re­trou­vé un se­cond souffle et pro­fi­té d’une gros­sière er­reur de com­mu­ni­ca­tion entre Gar­cia et Es­ter­nel, dont la passe en JEAN-RÉ­MI FER­RA­TON/EN­TRAέNEUR DE VOL­VIC «On avait la qua­li­fi­ca­tion au bout des mains ». « C’est un ter­rible scé­na­rio. Les joueurs ont fait un match im­mense dans l’in­ten­si­té, les ef­forts four­nis et une dé­ci­sion ar­bi­trale an­ni­hile tout ce qu’on a fait pen­dant 120 mi­nutes. On a joué cinq mi­nutes d’ar­rêt de jeu sur un quart d’heure de pro­lon­ga­tion. Ce­la fait un tiers de temps de jeu en plus. C’est énorme et in­com­pré­hen­sible. On ne sait pas pour­quoi l’ar­bitre est ve­nu ra­jou­ter deux mi­nutes de plus aux trois dé­jà an­non­cées. C’est ter­ri­ble­ment frus­trant, car on avait la qua­li­fi­ca­tion au bout des mains. Après, le scé­na­rio des tirs au but c’est la lo­te­rie et les joueurs avaient pris un tel coup au mo­ral qu’on ne peut rien leur re­pro­cher. A cer­tains mo­ments, on est pas­sé avec de la réus­site, mais cette fois ce n’était pas pour nous ».

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.