Une édu­ca­tion à faire ou à re­faire

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Attentats du 13 novembre - J.P.

« L’encre du sa­vant est plus pré­cieuse que le sang du mar­tyr. » Ara­bi­sant, Gilles Ke­pel cite vo­lon­tiers le Pro­phète, convain­cu que l’in­té­gra­tion se nour­rit du par­tage des connais­sances. « En res­ter au re­gistre de l’émo­tion, plaide-t-il, c’est confor­ter les ter­ro­ristes dans leurs exac­tions. Il faut dé­pas­ser l’émo­tion, non sans y avoir au­pa­ra­vant as­so­cié l’im­mense ma­jo­ri­té des mu­sul­mans hos­tiles à ces actes bar­bares. Il faut se li­vrer à une ana­lyse ra­tion­nelle, préa­lable à toute en­tre­prise de dé­ra­di­ca­li­sa­tion et sur­tout de pré­ven­tion. » Et d’in­sis­ter : « Il y a toute une édu­ca­tion à faire ou à re­faire. La vieille an­tienne sur nos an­cêtres les Gau­lois oc­culte d’autres hé­ri­tages, en par­ti­cu­lier ce­lui de l’em­pire co­lo­nial fran­çais et de la di­ver­si­té qui a fait ri­chesse. »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.