L’em­ployé vo­lait les colis par ven­geance

Un mois de pri­son avec sur­sis pour le dis­tri­bu­teur de pu­bli­ci­tés

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région - Se­her Turk­men

La bê­tise va cer­tai­ne­ment lui coû­ter la re­traite pro­gres­sive.

Sans ac­ti­vi­té à temps par­tiel, il n’y au­ra pas droit, ex­plique le pré­ve­nu de 61 ans, à la barre du tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Mont­lu­çon, jeu­di.

Son em­ployeur, la so­cié­té Me­dia­post, a sus­pen­du son CDI de­puis cet été. Le 9 août, un té­moin l’a vu en train de prendre un colis, à Néris­les­bains, alors qu’il dis­tri­buait des pu­bli­ci­tés. Un em­ploi qu’il oc­cu­pait de­puis deux ans. Chez lui, les gen­darmes ont re­trou­vé d’autre colis pris dans une autre boîte aux lettres.

« C’est du vol, c’est in­con­tes­table », ex­plique le sexa­gé­naire, qui in­dique avoir agi de fa­çon ir­ré­flé­chie, par « ven­geance ». Il vou­lait s’en prendre à un dis­tri­bu­teur concur­rent de chez Adrexo, qu’il ac­cuse de pla­cer les pu­bli­ci­tés de telle sorte à l’em­pê­cher de tra­vailler.

Les des­ti­na­taires des colis ne se sont pas consti­tués par­tie ci­vile. L’un a été rem­bour­sé, l’autre a été re­li­vré.

La so­cié­té a ob­te­nu un eu­ro de dom­mages et in­té­rêts. C’est son « image de marque » qui a été égra­ti­gnée. Quand un dis­tri­bu­teur est em­bau­ché : « On lui donne un badge pour en­trer dans les halls et un pass pour ou­vrir les boîtes. Il y a une confiance né­ces­saire dans l’exer­cice de cette ac­ti­vi­té ».

Celle­ci a été « tra­hie », in­dique Em­ma­nuelle Car­niel­lo. Le sub­sti­tut du pro­cu­reur de la Ré­pu­blique a re­quis 2.000 € d’amende avec sur­sis.

Le tri­bu­nal condamne fi­na­le­ment le pré­ve­nu à un mois de pri­son avec sur­sis et une amende de 150 €.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.