Vé­ro­nique De­cker pour une école plus éga­li­taire

L’au­teur de « Trop Classe ! En­sei­gner dans le 9­3 » était à Cler­mont ven­dre­di

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme -

Six mois après la pu­bli­ca­tion de l’ou­vrage « Trop Classe ! En­sei­gner dans le 9-3 », Vé­ro­nique De­cker, in­vi­tée par le Syn­di­cat SUD, in­ter­ve­nait au­tour du thème de l’éga­li­té à l’école, ven­dre­di, à la salle Le­clan­ché, à Cler­mont.

« Trop classe ! », ce sont des billets anec­do­tiques, les deux pieds dans la réa­li­té du quo­ti­dien d’en­sei­gnante dans le 9 ­ 3. « Je suis une vraie di­rec­trice dans une vraie ban­lieue. Ma pa­role est in­car­née, donc elle touche parce qu’elle est rare ».

Les in­éga­li­tés à l’école, elle connaît. « Les en­fants sont le re­flet de la vie qu’on leur fait. Plus la vie est car­cé­rale, plus les en­fants sont vio­lents. Si on l’adou­cit, ils s’adou­cissent aus­si. Ils sont notre ave­nir. C’est pour ça que la ques­tion de l’édu­ca­tion est pri­mor­diale. Ce se­ra l’un des en­jeux ma­jeurs des pro­chaines élec­tions, parce que l’école cor­res­pond à la prin­ci­pale dé­ci­sion po­li­tique d’un pays. Or cette dé­ci­sion, il ne faut pas la dé­lé­guer à l’homme ou la femme pro­vi­den­tielle ». Quelle so­lu­tion ? « L’unique so­lu­tion passe par le cou­rage. Le cou­rage de nous oc­cu­per de ce qui nous concerne. Il ne suf­fi­ra pas de vo­ter pour que les choses s’amé­liorent ».

« La ques­tion de l’édu­ca­tion est pri­mor­diale. Ce se­ra l’un des en­jeux ma­jeurs des pro­chaines élec­tions » VÉ­RO­NIQUE DE­CKER Di­rec­trice d’école et au­teur de « Trop Classe ! En­sei­gner dans le 9 - 3 »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.