Lien conti­nu avec l’au­vergne

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

L’ex­pé­rience fe­ra date. Afin de mettre en évi­dence l’exis­tence du vide et dé­mon­trer le rôle de la pres­sion at­mo­sphé­rique, Pas­cal de­mande en 1648 à son beau-frère, Flo­rin Pé­rier, de re­pro­duire des tra­vaux me­nés par Tor­ri­cel­li.

Un tube de mer­cure est ren­ver­sé à la ver­ti­cale dans un bas­sin lui aus­si rem­pli de mer­cure. Le conte­nu des­cend et laisse ap­pa­raître, en haut du tube, un es­pace vide. Qu’est­ce qui le rem­plit ? Une autre ques­tion se pose : pour­quoi le mer­cure ne tombe­t­il pas in­té­gra­le­ment dans le bas­sin ?

C’est tout le rôle de la pres­sion at­mo­sphé­rique qui est là en jeu. Un rôle mis en évi­dence en réa­li­sant l’ex­pé­rience en deux en­droits où cette pres­sion n’est pas la même. Ain­si, au pied et au som­met du puy de Dôme, la hau­teur de mer­cure dans le tube dif­fère. Flo­rin Pé­rier confir­me­ra à Pas­cal qu’une dif­fé­rence s’ob­serve éga­le­ment en haut et en bas de la ca­thé­drale de Cler­mont.

Pour réa­li­ser cette ex­pé­rience, Pas­cal s’est donc tour­né vers les re­liefs d’une ré­gion qu’il connaît bien et avec la­quelle il a conser­vé des liens tout au long de sa vie. L’homme est né à Cler­mont­fer­rand, rue des Gras, en 1623. Comme le montre un ta­bleau gé­néa­lo­gique pré­sen­té dans l’ex­po­si­tion, tous les membres de sa fa­mille sont des of­fi­ciers em­ployés par l’ad­mi­nis­tra­tion fi­nan­cière du royaume dans la pro­vince d’au­vergne. C’est lors­qu’il a 8 ans qu’il re­joint Pa­ris avec ses deux soeurs et son père Étienne. Ce der­nier est veuf. Il a dé­ci­dé de rompre avec l’au­vergne, ven­dant no­tam­ment sa charge de pré­sident de la cour des Aides de Mont­fer­rand. Mais il re­vien­ dra dans la ré­gion quelques an­nées plus tard. Un dif­fé­rend tem­po­raire avec le pou­voir royal l’oblige alors à se ca­cher : Ri­che­lieu sou­haite l’em­bas­tiller.

Blaise Pas­cal fe­ra lui aus­si plu­sieurs pas­sages par sa ré­gion na­tale. Non par la contrainte, comme son père, mais avec la vo­lon­té d’y trou­ver no­tam­ment un re­pos sa­lu­taire, au vu de sa san­té fra­gile. En 1660, il s’ins­talle ain­si au châ­teau de Bien­as­sis, près de Cler­mont, chez sa soeur Gil­berte et son beau­frère Flo­rin Pé­rier – le­quel gère par ailleurs des biens qu’il pos­sède en Au­vergne.

Mal­gré sa fai­blesse phy­sique, Blaise Pas­cal n’en ou­blie­ra pas ses com­bats théo­lo­giques, et se fe­ra, avec son noyau fa­mi­lial, l’ani­ma­teur d’un foyer lo­cal fa­vo­rable au jan­sé­nisme et dont Bien­as­sis consti­tue­ra le centre de gra­vi­té.

JEAN-MARC CHA­TE­LAIN. « Contrai­re­ment à l’image d’es­prit so­li­taire et iso­lé qui peut cir­cu­ler à son en­droit, Pas­cal a été un homme dans le monde, en­ga­gé par ses re­la­tions so­ciales et par sa vo­lon­té d’amé­lio­rer l’exis­tant grâce à l’in­no­va­tion ». © FRAN­ÇOIS DES­NOYERS

CON­TEXTE HIS­TO­RIQUE. Ma­nus­crits, ta­bleaux, édi­tions an­ciennes… L’ex­po­si­tion est riche de nom­breux do­cu­ments ori­gi­naux per­met­tant de mieux com­prendre le par­cours de Pas­cal.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.