Mu­sée de­si­gn, cam­pagne pai­sible et vé­los élec­triques

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Mag Dimanche -

Nous n’irons pas jus­qu’à écrire que Dien Bien Phu est de­ve­nu un must. Mais, l’offre tou­ris­tique est bien là : quelques hô­tels cor­rects, un éco­tou­risme nais­sant, des bro­chures bien faites ré­pon­dant aux cri­tères oc­ci­den­taux et un ac­cueil sou­vent très sou­riant.

À com­men­cer à l’en­trée du très ins­truc­tif mu­sée. D’abord, il y a cette ar­chi­tec­ture fu­tu­riste, en forme de sou­coupe vo­lante. Certes, une par­tie de l’im­po­sant bâ­ti­ment est un peu à l’aban­don, mais tout le sec­teur consa­cré au Mu­sée de la Guerre re­cèle des in­for­ma­tions ex­trê­me­ment in­té­res­santes. On ne s’at­tar­de­ra pas sur la cu­rieuse bai­gnoire rouillée pré­sen­tée comme celle sai­sie dans le bun­ker du Co­lo­nel de Cas­tries, mais on pré­fé­re­ra in­sis­ter sur les nom­breux do­cu­ ments d’époque, ordres de mis­sion ou cou­pures de presse qui per­mettent de re­faire le film de cette san­glante ba­taille. Ter­rible clin d’oeil de l’histoire, on re­lè­ve­ra aus­si cette pho­to, prise le 9 sep­tembre 1945, à l’oc­ca­sion de la dé­cla­ra­tion de l’éphé­mère in­dé­pen­dance du Viet­nam.

Au co­té d’hô Chi Minh ap­pa­raissent des membres de L’OSS, l’an­cêtre de la CIA, les USA voyant à l’époque d’un mau­vais oeil la pré­sence co­lo­niale fran­çaise au Viet­nam. On connaît la suite ! Mais, Dien Bien Phu au­jourd’hui ce n’est pas que des sou­ve­nirs de guerre. C’est aus­si une ci­té en­trée à sa fa­çon dans le 21e siècle. Au gui­don de si­len­cieux vé­los élec­triques, les col­lé­giens en uni­forme s’y dé­placent har­mo­nieu­se­ment. À peine faut­il s’éloi­gner de l’axe prin­ci­pal – bap­ti­sé bien évi­dem­ment du nom du gé­né­ral Giap – que place est faite à une cam­pagne bu­co­lique, entre buffles et ri­zières. Un peu plus loin, les plans d’eau ré­créa­tifs voient le jour au long de la ri­vière Nam Ron.

Signe des temps, le jour de notre pas­sage, la col­line de l’im­po­sant mo­nu­ment de la vic­toire (Do­mi­nique) était le théâtre d’une agi­ta­tion quelque peu in­con­grue. Ca­mé­ras et mi­cros avaient in­ves­ti la place. On y tour­nait la ver­sion fla­mande de l’émis­sion de té­lé­réa­li­té, Pé­kin Ex­press…

La té­lé­réa­li­té au pied des mo­nu­ments !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.