Le MYF n’y ar­rive tou­jours pas

Match nul frus­trant face à An­dré­zieux (1­1), hier

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports football -

Bis re­pe­ti­ta. Comme la se­maine der­nière face à Saint-louis, Mou­lins-yzeure a concé­dé le nul dans les der­nières se­condes de la par­tie (2-2), hier soir, contre An­dré­zieux.

Un nul au goût de dé­faite. Rat­tra­pé au bout du temps ad­di­tion­nel sur un but de la tête de Che­va­lier sur cor­ner (90e+5), Mou­lins­yzeure a ra­té l’oc­ca­sion de dé­blo­quer son comp­teur de vic­toire à do­ mi­cile. Le dé­but de match du MYF était pour­tant idéal avec une ou­ver­ture du score ra­pide. Au quart d’heure de jeu, Millot, d’une frappe en­rou­lée dé­li­cieuse, de­puis le coin droit de la sur­face de ré­pa­ra­tion, trou­vait le pe­tit fi­let de Mar­kut (1­0, 15e).

Les joueurs de Sté­phane Dief avaient même l’op­por­tu­ni­té de ren­trer aux ves­tiaires avec un écart plus im­por­tant. Sur un cor­ner de Gé­rard, le ca­pi­taine M’baye re­pre­nait le bal­lon de la tête. Bal­lon sor­ti du bout des doigts par le por­tier ad­verse (36e).

Dans la fou­lée, Har­douin cher­chait Sau­va­det dans la sur­face. Ce der­nier, in­tel­li­gem­ment, lais­sait pas­ser la balle pour Gé­rard, mais sa frappe s’en­vo­lait au­des­sus des cages (38e). Puis, Har­douin, sur un raid so­li­taire, voyait son tir contré pas­ser tout près du po­teau (42e).

Bref, pas mal d’oc­ca­sions man­quées pour les lo­caux, tan­dis que les Li­gé­riens étaient bien plus ti­mo­rés. An­dré­zieux ne ca­drait pas la moindre frappe dans le pre­mier acte, et se conten­tait d’ap­por­ter le dan­ger sur les buts du MYF sur coups de pieds ar­rê­tés.

Un dan­ger plus pres­sant en dé­but de se­conde pé­riode où Man­ga­ra re­pre­naiet un centre de Du­pré (48 ). Un tir cap­té par Co­lard. Puis Man­ga­ra ren­dait la po­li­tesse à Du­pré, qui dé­vis­sait sa frappe (57e). Et comme à son ha­bi­tude, Mou­lins­yzeure re­cu­lait au fil des mi­nutes, en mi­sant sur la ra­pi­di­té de ses at­ta­quants pour faire le break. Sans suc­cès.

Du cô­té d’an­dré­zieux, les der­niers as­sauts, trop brouillons, des joueurs de la Loire, ne met­taient pas vé­ri­ta­ble­ment en dan­ger Co­lard. Et ce, jus­qu’à l’ul­time cor­ner de la par­tie, ob­te­nu au terme d’ar­rêts de jeu in­ter­mi­nables. On connaît la fin de l’histoire…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.