Cler­mont entre frus­tra­tion et aga­ce­ment

Après sa dé­faite chez le lea­der Troyes, ven­dre­di soir (1­0)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports football - Di­dier Cros

Les dé­buts de match de Cler­mont se suivent et ont ten­dance à se res­sem­bler ces der­niers temps. A Troyes, Cler­mont s’est ti­ré une balle dans le pied d’en­trée de jeu…

C’est avec le désa­gréable sen­ti­ment de ne pas avoir su (ou pu) faire le match qu’ils vou­laient, que les Cler­mon­tois sont re­par­tis du stade de l’aube ven­dre­di chez le nou­veau lea­der de la L2, Troyes, qui a en­chaî­né une dixième rencontre sans dé­faite en L2.

Le but en­cais­sé d’en­trée de jeu (5e), consé­cu­tif à un manque de com­mu­ni­ca­tion entre Agou­non et Du­gi­mont, a chan­gé la donne. Il a cham­bou­lé les plans de jeu des Cler­mon­tois qui avaient le sen­ti­ment de s’être ti­rés une balle dans le pied. « Nous vou­lions res­ter en vie le plus long­temps afin de jouer les coups à fond. La frus­tra­tion, elle vient de là », ad­met­tait Cédric Avi­nel le ca­pi­taine des Cler­mon­tois après le match.

Cette en­tame ra­tée est la marque de fa­brique de Cler­mont ces der­niers temps en L2. Et ce­la agace la coach. « Je ne peux en faire que le constat. Je n’ai pas trou­vé en­core la so­lu­tion ».

C’était la troi­sième fois d’af­fi­lée que Cler­mont cra­quait d’en­trée, après Nîmes (3e) et le Ga­ze­lec Ajac­cio (10e). Ce­la com­mence à se sa­voir. « On sa­vait qu’ils pou­vaient avoir des dif­fi­cul­tés en dé­but de rencontre », re­con­nais­sait le coach de L’ES­TAC Jean Louis Gar­cia. « On se dit des choses pour­tant, rap­porte le ca­pi­taine. Mais il y a des pé­riodes comme ça, ad­met Cédric Avi­nel qui ba­lance lui aus­si entre aga­ce­ment et fa­ta­lisme. Mais il va vrai­ment fal­loir y re­mé­dier, car ce­la nous pé­na­lise trop ».

Si Cler­mont avait en­ta­mé la sai­son en en­cais­sant très vite un but à Va­len­ciennes lors de la 1re jour­née, il avait en­suite bien rec­ti­fié le tir en n’en­cais­sant plus au­cun but du­rant le pre­mier quart d’heure de jeu.

Avant ces trois ren­contres, c’était plu­tôt au re­tour des ves­tiaires qu’il était le plus fra­gile avec 5 buts en­cais­sés sur les 14 concé­dés. C’est la rai­son pour la­quelle, no­tam­ment, les Cler­mon­tois sortent dé­sor­mais un peu plus tôt des ves­tiaires pour ef­fec­tuer un échauf­fe­ment to­nique.

« Je n’ai pas en­core trou­vé la so­lu­tion »

LEA­DERS. Pe­rei­ra Lage, Lo­py et Agou­non semblent ici cer­ner le Troyen Dar­bion. Mais dans l’en­semble, les Au­bois, seuls lea­ders de L2, ont domp­té les Cler­mon­tois ven­dre­di. BEP

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.