Le mal de dos coûte très cher

Un « mal du siècle » qui af­fecte nos lom­baires et le bud­get de la Sé­cu

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Puy-de-dôme actualité - Pa­trick Ehme

Elles nous ar­rachent des cris de dou­leurs et nous rendent im­po­tents pour plu­sieurs jours par­fois. Mais au-de­là de ces désa­gré­ments, les lom­bal­gies font aus­si pen­cher dan­ge­reu­se­ment la courbe des ac­ci­dents du tra­vail aux comptes de l’as­su­rance ma­la­die.

Dou­lou­reuse af­flic­tion qui fait cour­ber l’échine à des mil­liers de nos contem­po­rains, le mal de dos est de­ve­nu le « mal du siècle » (en­core un !)

Un « fléau » qui, outre mettre « les côtes en long » à une bonne par­tie de la po­pu­la­tion et faire s’en­com­brer les salles d’at­tentes des ki­né­si­thé­ra­peutes et os­téo­pathes, af­fecte gra­ve­ment la courbe des bi­lans de l’as­su­rance ma­la­die, dé­jà af­fli­gée d’une fâ­cheuse ten­dance à s’in­flé­chir vers les zones de dou­leurs.

Nos « lum­ba­gos », en ef­fet, l’ont contrainte à ver­ser près d’un mil­lion d’eu­ros d’in­dem­ni­tés jour­na­lières ou de rem­bour­se­ments de pres­ta­tions en 2015. Cris­pa­tion « mus­cu­laire » qui ne l’aide pas à se re­dres­ser au point que l’or­ga­nisme s’ap­prête à lan­cer une cam­pagne de sen­si­bi­li­sa­tion dans tous les sec­teurs d’ac­ti­vi­tés pour pré­ve­nir d’une pa­tho­lo­gie qui, à l’in­verse de la plu­part des « ac­ci­dents du tra­vail » ne cesse d’aug­men­ter.

Alors que l’in­dus­trie était, his­to­ri­que­ment, le sec­teur où se ren­con­trait le plus fort taux de lom­bal­gies, le mal de dos s’est dé­pla­cé vers la lo­gis­tique et, plus en­core, les soins à la per­sonne. Et re­pré­sente au­jourd’hui près de 20 % du nombre des ar­rêts ma­la­die liés à une ac­ti­vi­té pro­fes­sion­nelle. D’in­con­for­tables « pa­ren­thèses » dans l’exer­cice de fonc­tions, no­tam­ment dans les mai­sons de re­traite, qui restent le plus sou­vent in­fé­rieures à deux se­maines mais, dans la plu­part des cas, ré­pé­ti­tives.

Un sys­tème d’in­ci­ta­tion-sanc­tion

Tant et si bien (ou mal) que l’as­su­rance ma­la­die planche, avec les re­pré­sen­tants des em­ployeurs, sur un sys­tème d’in­ci­ta­tion­sanc­tion, no­tam­ment dans le sec­teur des très petites en­tre­prises (TPE) qui semble avoir le triste pri­vi­lège d’en­re­gis­trer 40 % des ar­rêts de tra­vail.

Un ma­lus contre le mal de dos, voi­là un bien cu­rieux re­mède qui, s’il veut « in­vi­ter » les em­ployeurs à mieux veiller au confort lom­baire de leurs em­ployés, ne ga­ran­tit en rien que ce­la ne se fe­ra pas dans la dou­leur. Quand au re­dres­se­ment de la « Sé­cu »… Faut voir.

LOM­BAL­GIES. Un mal qui frappe dans le dos et met à mal les comptes de l’as­su­rance ma­la­die. ILLUS­TRA­TION THIERRY LINDAUER

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.