LA SE­MAINE DE JACQUES MAIL­HOT

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Septième jour -

Tout fout les pré­si­dentsle camp… de y com­pris la Ré­pu­blique.

Après les pré­si­dents sor­tants, les pré­si­dents sor­tis. Même la po­li­tique s’est mise à l’heure du je­table. En re­gar­dant Hol­lande, jeu­di soir, dans son cos­tume sombre, on le croyait sta­tu­taire re­le­vant d’un emploi pro­té­gé.

En voyant Sar­ko­zy pé­da­ler au Cap Nègre, on le pen­sait re­cy­clable. Que nen­ni. Em­por­tés tous les deux par les vents de l’histoire.

Les Fran­çais veulent du neuf. Le po­li­tique re­cha­pé n’est plus com­pé­ti­tif. Fi­nies les rus­tines. Nos pré­si­dents ont été ra­me­nés au rang de nos ob­jets de consom­ma­tion. Con­çus pour une du­rée li­mi­tée. Au­jourd’hui c’est « Casse toi, pauv’ vieux ! »

Sar­ko­zy éli­mi­né par un an­cien « col­la­bo­ra­teur », Hol­lande par lui­même. Notre pas­sa­ger de la pluie a fi­ni par prendre l’eau. Sar­ko­zy en a trop fait et Hol­lande a mal fait ce qu’il n’a pas fait.

Le mal­heu­reux était tom­bé bien bas. À peine 4 % de sa­tis­faits dans cer­tains son­dages. Plus bas c’était les abysses. Il ne re­le­vait plus alors de la Sofres mais de la Co­mex. Quelques jo­lis coeurs l’avaient sur­nom­mé « Le com­man­dant coule tôt ». Alors, comme au­rait dit Gis­card, « Au re­voir ».

Après Pé­pin… voi­ci Pé­père le Bref.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.