Le PS se meurt

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - 7 joursfrea n np ce & ol itiqmuoende actualités - Jean-charles Sain­tonge

Le nom­bri­lisme des star­lettes par­ti­ci­pant à la pri­maire de la gauche et l’ac­ti­visme for­ce­né de la ma­rion­net­tiste de la troupe des fron­deurs à l’as­sem­blée, Mar­tine Au­bry, ont fi­ni d’ache­ver le PS qui va de­ve­nir - à la mode grecque un Pa­sok fran­çais. La rue de Sol­fé­ri­no, siège du PS, pleine d’or­nières, est dé­sor­mais une im­passe. Avant ou après les lé­gis­la­tives, tout ce beau monde est ap­pe­lé à s’échar­per une toute, toute, der­nière fois avant que la gauche idéo­lo­gi­que­ment « bun­ke­ri­sée » ne parte consti­tuer - sur le mo­dèle es­pa­gnol - un Po­de­mos (« Nous pou­vons ») à la fran­çaise. Mais « Nous pou­vons », quoi ? Pour l’es­sen­tiel bar­rer la route aux pro­gres­sistes, comme en Es­pagne. Oyez, oyez braves gens ! Le PS se meurt !

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.