Show de Fo­fa­na mais dé­fense per­méable

Les tops et les flops de cette troi­sième le­vée conti­nen­tale

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports auvergne - À Belfast (Ir­lande du Nord), Va­lé­ry Le­fort

Si Fo­fa­fa a réa­li­sé une pre­mière pé­riode ex­cep­tion­nelle, le re­bond col­lec­tif à l’heure de jeu a per­mis de sau­ver les meubles. Et même un peu plus. Mais la dé­fense couine tou­jours… ON A AI­MÉ

Le match de Fo­fa­na. Quel fes­ti­val en pre­mière pé­riode ! Les Ir­lan­dais le crai­gnaient comme la peste. Fo­fa­na les a écoeu­rés. À chaque prise de balle, le centre de Cler­mont a su se dé­faire du mar­quage pour trans­per­cer la dé­fense de l’ul­ster. Il a su drib­bler, se fau­fi­ler, pas­ser, faire la tou­pie. Une vraie an­guille. « Il est énorme en ce mo­ment. Il a fran­chi un cap et pris de la ma­tu­ri­té », s’ex­ta­sie son coach, Franck Azé­ma.

Le sur­saut d’or­gueil. À 3918, L’ASM était bien mal em­bar­quée. Mais les Cler­mon­tois ont su trou­ver les res­sources pour ne pas cou­ler.

L’échauf­fou­rée sur l’es­sai ra­té de Ra­ka a ré­veillé tout le monde. Les Asé­mistes ont alors fait face pour al­ler ins­crire 14 points.

Le double bo­nus. Dé­cro­cher ce double bo­nus n’a pas de prix. D’au­tant qu’il vient de loin après un vi­lain trou d’air d’un gros quart d’heure. Il per­met à L’ASM de conser­ver la tête de la poule 5 et d’abor­der le match re­tour en po­si­ tion de force. Un suc­cès sans rien lais­ser aux Ir­lan­dais se­rait le meilleur des mes­sages à en­voyer pour la suite en jan­vier.

ON N’A PAS AI­MÉ

Les cinq es­sais pris. Pour la deuxième fois en 10 jours, L’ASM a pris qua­rante pions et cinq es­sais. C’est beau­coup. C’est trop. Sur le fond, il semble tou­te­fois qu’il faille faire le dis­tin­guo entre la pres­ta­tion à Pau (plus une faillite col­lec­tive) et celle d’hier avec plus de pe­tites fautes in­di­ vi­duelles. Mais à la sor­tie, ce­la fait cher et il va fal­loir res­ser­rer les bou­lons da­re­dare.

Le sif­flet du Fran­çais dans les tri­bunes. Si à Cler­mont on ap­plau­dit le buteur, c’est dans un si­lence de ca­thé­drale qu’ils oeuvrent au Royaume­uni. C’est cultu­rel, c’est im­pres­sion­nant et ce­la se res­pecte. Aus­si, voir un Fran­çais crier quand Jack­son a ten­té (et ra­té) sa trans­for­ma­tion, c’était moyen. Le pu­blic lui a d’ailleurs ré­pon­du en se tour­nant vers la tri­bune d’où est par­ti ce cri. Le spea­ker l’a aus­si vi­li­pen­dé.

La der­nière ac­tion. Cler­mont avait fait le plus dur en ins­cri­vant deux es­sais pour re­col­ler à 7 points. Les Cler­mon­tois ont fi­na­le­ment eu une der­nière pos­ses­sion après que l’ul­ster a ten­té de gé­rer les der­nières mi­nutes par une mul­ti­pli­ca­tion des pe­tits tas. Le bal­lon ré­cu­pé­ré, il s’en est fal­lu d’un rien que Sped­ding, ser­vi par Fo­fa­na, ne trans­perce pour fi­ler entre les perches. Mais le bal­lon al­la re­bon­dir sur l’épaule droite de l’ar­rière tri­co­lore. En­avant. Ri­deau.

Le sif­flet qui a aga­cé tout un stade…

AN­GUILLE. Fo­fa­na a écoeu­ré les Ir­lan­dais. À chaque prise de balle, le centre de Cler­mont a su se dé­faire du mar­quage pour trans­per­cer la dé­fense de l’ul­ster.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.