In­digent, le Ra­cing 92 sombre

Bat­tu sur sa pe­louse par Glas­gow (14­23)

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Sports l'actu nationale -

Le Ra­cing 92, très li­mi­té dans tous les sec­teurs de jeu, ex­trê­me­ment mal­adroit et sur­tout in­ca­pable de la moindre ré­volte, a som­bré contre Glas­gow (14-23), hier, à Co­lombes, et peut pra­ti­que­ment faire une croix sur la Coupe d’eu­rope.

Les spec­ta­teurs de l’an­tique stade olym­pique Yves­du­ma­noir ont vu un fan­tôme ciel et blanc sur leur pe­louse. Le Ra­cing, brillant vain­queur du cham­pion­nat de France et fi­na­liste de la Coupe d’eu­rope en fin de sai­son der­nière, n’est plus que l’ombre de lui­même.

Dé­jà en re­tard en Top 14 (8e), le voi­là qua­si­ment éli­mi­né de la com­pé­ti­tion conti­nen­tale six mois plus tard, et ce au bout de deux matches seule­ment. Même le bé­né­fice de son match en re­tard de la 1re jour­née, re­pous­sé au 7 jan­vier en rai­son du dé­cès de l’en­traî­neur du Muns­ter, ne semble plus vrai­ment un atout dans la manche de l’équipe du duo Tra­vers­la­bit.

Le club des Hauts­deSeine, qui n’avait plus su­bi de re­vers con­ti­nen­tal à do­mi­cile de­puis avril 2015, a of­fert un spec­tacle d’une rare pau­vre­té à son pu­blic, et ce dès l’en­tame, quand Dan Car­ter gâ­chait une pre­mière car­touche en fai­sant preuve de non­cha­lance.

Dans cette pre­mière par­tie du match com­plè­te­ment à son avan­tage, le Ra­cing va pour­tant fi­nir par conclure sur un es­sai en bout de ligne de l’ar­gen­tin Juan Im­hoff (7e). Mais après, plus rien.

Re­mis à flot par deux pé­na­li­tés de Finn Rus­sell (11e, 15e), les War­riors ont ra­pi­de­ment fait va­loir leur ré­pu­ta­tion d’équipe joueuse. Ils ont été ré­com­pen­sés par un es­sai d’alex Dun­bar (30e).

Gui­dés par un Car­ter dé­ci­dé­ment en pe­tite forme, les Fran­ci­liens gâ­chaient les bal­lons par mal­adresse ou mau­vais choix. On at­ten­dait une ré­volte après la pause mais ce furent au contraire les Ecos­sais qui en­fon­cèrent le clou par un es­sai d’ali Price (42e).

L’es­sai en so­li­taire de Car­ter (70e) re­don­nait un sem­blant d’es­poir, avec le bo­nus dé­fen­sif en vue. Mais Wen­ces­las Laurent voyait sa course de la der­nière chance stop­pée au der­nier mo­ment (77e). Soi­rée noire pour les Ciel et blanc.

RE­VERS. Les Ra­cing­men de Vu­li­vu­li ont été mu­se­lés par les Ecos­sais.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.