Et la lu­mière fut sur la ca­thé­drale du Puy

Le spec­tacle Puy de lu­mières fait briller l’édi­fice po­not de mille feux jus­qu’au 31 dé­cembre

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région - Ma­nuel Cla­dière ma­nuel.cla­diere@cen­tre­france.com

Jus­qu’au 31 dé­cembre, la ca­thé­drale Notre-dame se pare de cou­leurs pour l’évé­ne­ment Puy de lu­mières qui a ras­sem­blé les Po­nots, lors de son inau­gu­ra­tion, ven­dre­di.

Il y avait foule, ven­dre­di soir, rue des Tables, au Puy­en­ve­lay. Au pied de la ca­thé­drale, les Po­nots se sont ras­sem­blés en masse pour as­sis­ter au pre­mier spec­tacle Puy de lu­mières. Un évé­ne­ment, tout en lu­mières, lan­cé après un compte à re­bours of­fi­cié par le maire de la ville, Mi­chel Cha­puis, mais aus­si le pré­sident de la ré­gion Au­vergne­rhône­alpes, Laurent Wau­quiez.

Dès les pre­mières se­condes de l’évé­ne­ment, les spec­ta­teurs ont été en­chan­tés par les dia­po­ra­mas pro­je­tés sur l’édi­fice re­li­gieux. De la construc­tion de la ca­thé­drale à la com­po­si­tion des vi­traux, et bien sûr de l’orgue, rien n’a été lais­sé au ha­sard par l’ar­chi­tecte lu­mière Gil­bert Cou­dène, pré­sent lors de ce spec­tacle inau­gu­ral. Mais la ca­thé­drale n’est pas la seule à être mise sous les pro­jec­teurs. Le che­min de Saint­jacques, la den­telle aux fu­seaux et le Roi de l’oi­seau ha­billent éga­le­ment l’édi­fice.

Bien que noire de monde, la rue des Tables était si­len­cieuse lors de la pro­jec­tion. Les seuls bruits que l’on pou­vait per­ce­voir étaient ceux des nom­breux ap­pa­reils pho­tos. Ce n’est qu’au terme des quinze mi­nutes de spec­tacle que la vie re­pre­nait au pied de la ca­thé­drale après des ap­plau­dis­se­ments nour­ris de la foule. « C’est très, très beau », en­ten­dait­on d’un cô­té. De l’autre : « C’était dé­jà bien en pho­to, mais en vrai, c’est en­core mieux ».

Ré­fé­rence aux fêtes Re­nais­sance

Et alors que des spec­ta­teurs quit­taient les lieux, cer­tains pré­fé­raient res­ter un peu plus pour ad­mi­rer une deuxième fois le tra­vail de l’ar­chi­tecte de lu­mière. Le spec­tacle se ter­mi­nait par le pas­sage d’un oi­seau. La ré­fé­rence aux fêtes Re­nais­sance est évi­dente, mais il est aus­si un lien avec les fu­turs spec­tacles de lu­mières qui de­vraient gar­nir la fa­çade de la mai­rie, le théâtre et d’autres mo­nu­ments dès le prin­temps pro­chain.

SPEC­TACLE. A dé­cou­vrir tous les soirs jus­qu’au 31 dé­cembre, de 18 heures à 22 heures. PHO­TO VINCENT JOLFRE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.