« L’éloge du gé­nie créa­teur de la so­cié­té ci­vile »

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Magdimanche -

Émi­lie Mau­roy a créé l’an­tenne Val d’al­lier des Co­li­bris dans la fou­lée de la cam­pagne « Tous can­di­dats » à la pré­si­den­tielle. Elle était me­née en 2012 par Pierre Rabhi et le mou­ve­ment al­ter­na­tif que l’au­teur du best-sel­ler La part du co­li­bri : l’es­pèce hu­maine face à son de­ve­nir (*) a fon­dé en 2007. Avec ce pe­tit livre rouge, le pay­san ar­dé­chois, pion­nier de l’agroé­co­lo­gie, s’est at­ti­ré la sym­pa­thie du mi­lieu ar­tis­tique (Ma­rion Co­tillard est une fi­dèle ; Ju­liette Bi­noche, Ju­lien Do­ré, Zaz le suivent), a sé­duit les mé­dias et même un homme d’af­faires comme Jacques-an­toine Gran­jon, le pa­tron de Vente-pri­vee.com. Sans par­ler de la ré­cu­pé­ra­tion po­li­tique de la « so­brié­té heu­reuse » par Alain Jup­pé et l’his­toire du co­li­bri – qui trans­porte des gouttes d’eau dans son bec pour éteindre l’in­cen­die – re­prise par la cen­triste Chan­tal Jouanno.

Ni pro­phète, ni gou­rou

Émi­lie Mau­roy avait in­vi­té le pen­seur dans l’al­lier, en 2014, à l’oc­ca­sion de la se­maine du dé­ve­lop­pe­ment du­rable. « Pierre Rabhi, pour nous, n’est ni un pro­phète, ni un gou­rou, et nous ne sommes pas ses dis­ciples, in­siste la jeune femme. Nous re­te­nons sur­tout son éloge du gé­nie créa­teur de la so­cié­té ci­vile. Ce­la se tra­duit, concrè­te­ment, par une vie plus heu­reuse en gas­pillant moins et faire de la po­li­tique au sens noble, par des ac­tions qui changent la vie des gens lo­ca­le­ment, au quo­ti­dien. À plu­sieurs, l’es­prit ou­vert, on va tou­jours plus loin. »

(*) L’aube (poche), 64 pages, 5,50 €.

RABHI. « Sor­tir du mythe de la crois­sance in­dé­fi­nie. » PAS­CAL CHAREYRON

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.