Le bou­din blanc n’a pas de se­cret pour lui

Pre­mier prix na­tio­nal pour le Can­ta­lien Alexis Cha­vi­nier

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Région -

Alexis Cha­vi­nier, pro­prié­taire de l’en­seigne Le pe­tit co­chon, ave­nue Gam­bet­ta à Bort-les-orgues (Cor­rèze), a ob­te­nu le pre­mier prix na­tio­nal du meilleur bou­din blanc à l’oc­ca­sion d’un concours or­ga­ni­sé en Bre­tagne par la Confré­rie gastronomique des vi­kings du bo­cage nor­mand.

Êtes-vous is­su d’une fa­mille de bou­cher-char­cu­tier­trai­teur ? Non, ab­so­lu­ment pas. Mes pa­rents étaient agri­cul­teurs à Ydes. Ils avaient un éle­vage de vaches lai­tières et des co­chons.

Com­ment est ve­nu le dé­clic ? Lorsque j’étais au col­lège, j’ai ef­fec­tué en troi­sième un stage dans une bou­che­rie. Ce­la m’a plu et j’ai sou­hai­té pour­suivre dans cette voie.

Quel est votre par­cours pro­fes­sion­nel ? J’ai com­men­cé en tant qu’ap­pren­ti bou­cher en 1994­1996, à la bou­che­rie de Phi­lippe Fal­con, à Cham­pa­gnac, dans le Can­tal. J’ai conti­nué en qua­li­té d’ap­pren­ti char­cu­tier, de 1996 à 1999, chez Ro­land Ro­ca­gel, à Bortles­orgues. J’ai exer­cé après comme sa­la­rié chez Her­vé Mar­quet, à Beau­mont (Puy­de­dôme), du­rant quatre an­nées. Je suis en­suite re­ve­nu à Bort en 2003, chez Ro­land Ro­ca­gel, où j’avais d’ailleurs ac­quis de très bonnes bases lors de mon ap­pren­tis­sage.

Vous avez rem­por­té la palme du meilleur bou­din blanc na­ture. En quoi consis­tait ce concours qui a eu lieu à Saint-mar­tin-des-champs

dans le Fi­nis­tère ? C’est une confré­rie qui or­ga­nise ce concours qui est ou­vert à tous les bou­chers char­cu­tiers de France. Cha­cun ap­porte sa pe­tite touche per­son­nelle et son se­cret de fa­bri­ca­tion. Je n’en di­rai pas plus, com­pre­nez­moi !

Par­ti­ci­pez-vous ré­gu­liè­re­ment à des concours ? Ab­so­lu­ment. Je me dé­place fré­quem­ment grâce à la re­vue de Char­cu­te­rie gas­ tro­no­mie na­tio­nale. C’est un bon sup­port.

Aviez-vous dé­jà eu des prix au­pa­ra­vant ? Oui, la mé­daille d’or du pâ­té en croûte, en avril der­nier.

Quelles sont vos autres spé­cia­li­tés gas­tro­no­miques ? Bou­dins noirs, poun­ti, tripes, nez de co­chon, char­cu­te­ries di­verses, plats cui­si­nés, pâ­tis­se­ries char­cu­tières, tout ce­ci fait mai­son et j’y tiens. Tout comme mes quatre sa­la­riés.

DI­PLÔME. Alexis Cha­vi­nier, en pré­sence de sa fa­mille, Co­rinne son épouse et sa fille Jus­tine, pré­sente son tra­vail qui a été dis­tin­gué. PHO­TO DR

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.