Une crèche qui vaut le dé­tour

La tra­di­tion fa­mi­liale se per­pé­tue chez les De Ma­tos

La Montagne (Clermont-Ferrand) - - Clermont - Adrien Ma­ri­det lo­cale@cen­tre­france.com

Sur les hau­teurs de Ro­ma­gnat, chez les De Ma­tos, une grande crèche a pris place dans le sa­lon de­puis fin no­vembre, comme chaque an­née à l’ap­proche des fêtes.

Une crèche à Noël, il y en a tou­jours eu chez les De Ma­tos. C’est avant tout une histoire fa­mi­liale. « Tout pe­tit, je voyais faire mon père. Le sa­pin, les illu­mi­na­tions, etc. Tout ça m’a mar­qué, je trou­vais ça tel­le­ment beau que chaque an­née nous per­pé­tuons la tra­di­tion, et ce n’est pas près de s’ar­rê­ter », ra­conte Sal­va­dor De Ma­tos.

Ben­ja­min, le plus jeune de ses fils, a fi­ni par mordre à l’ha­me­çon et par prendre, presque na­tu­rel­le­ment, la re­lève. « Avant, il re­gar­dait et m’ai­dait, main­te­nant, c’est l’in­verse ».

Douze heures de mon­tage

Cette an­née en­core, le duo a oeu­vré avec in­gé­nio­si­té, pour « re­nou­ve­ler ou dis­po­ser différemment le vil­lage­crèche ». Un tra­vail mi­nu­tieux, de longue ha­leine, et près de douze heures de mon­tage... Elle s‘étale sur plus de trois mètres de long, pour un mètre de large. Po­lys­ty­rène, ca­len­driers, ca­gettes ou autres ta­bou­rets per­mettent de « main­te­nir le sque­lette et la struc­ture, afin que tout soit bien stable », pré­cise le père de fa­mille.

Cette « reproduction d’un pe­tit vil­lage en fête pen­dant Noël », compte no­tam­ment « une ferme, un mou­lin à vent, un mou­lin à eau, une pe­tite cha­pelle et une église, fa­bri­qués avec du car­ton, du bois, du pa­pier, un seau en plas­tique et même du vrai pro­duit de fa­çade ».

Fa­mille et voi­sins sont nom­breux, d’une an­née sur l’autre, à pous­ser les portes de la mai­son, pour ve­nir « dé­cou­vrir com­ment a évo­lué la crèche ».

« Faute de place, mais pas d’en­vie », et à moins de pous­ser les murs de la mai­son, la crèche ne de­vrait pas s’agran­dir et de­vrait avoir at­teint sa taille maxi­male.

D’au­tant que Ben­ja­min, du haut de ses 26 ans, s’ap­prête à vo­ler de ses propres ailes et quit­ter le co­con fa­mi­lial, pour en­ta­mer la construc­tion de sa propre mai­son, « une vraie cette fois ». Mal­gré tout, pour Sal­va­dor De Ma­tos et sa femme, Ma­rieCh­ris­tine, pas ques­tion d’ima­gi­ner un Noël sans crèche.

PHO­TO PIERRE COUBLE

ÉMER­VEILLE­MENT. Comme Lean­dro, les trois autres pe­tits-en­fants de la fa­mille – Ma­di­cia, Ké­lya et Die­go – ont été plon­gés dès leur plus jeune âge dans la ma­gie de Noël.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.